Rendez-vous avec Jann Halexander à l’occasion de son nouveau spectacle qu’il va présenter à Paris en février.

 

30x40affiche-JH-01-01

 

Bonjour Jann, qu’est-ce qui te fait encore courir aujourd’hui ?

C'est une bonne question...je ne cache pas que le doute est permanent...je pense que ce qui fait que je suis encore là, c'est le public, tout simplement...il n'est pas énorme mais il est là, constant depuis 2003, j'en suis le premier étonné...

 

Trouves-tu ton inspiration dans les mêmes méandres qu’il y a 10 ans ?

Oui et non. On change. Les gens changent, moi aussi...bien sûr certaines choses restent. Après certains thèmes restent, je pense à la question de la différence, de la passion amoureuse, mais la façon d'en parler change...les arrangements musicaux aussi ont changé...les concerts aussi...

 

Tu donnes toujours l’impression d’être sur le feu ardent de la création, c’est quoi ton feu intérieur ?

Le feu intérieur...disons que j'en ai peu parlé j'attache beaucoup d'importance au temps présent, au temps qu'on passe sur terre, je me dis que la vie ici-bas est si courte, ne tient qu'à un fil, et les événements récents l'ont encore montré (les attentats), qu'il faut se laisser guider par ce qui nous anime. Mon feu intérieur, c'est la création et partager cette création. Créer des chansons, c'est fascinant ça. Et les partager, notamment sur scène, c'est encore plus fascinant. C'est merveilleux. C'est une invitation à la transcendance, c'est quelque chose d'incroyable. Je dis toujours :'si vous vous lassez de faire quelque chose, si le cœur n'y est plus, si vous êtes blasé, tournez la page'. Chanter, monter sur scène, écrire des chansons, des bouquins, j'aime cela, profondément. Peut-être même que ça m'a sauvé la vie à certains moments...

 

jann halexander .Photo de groupe. par Monique Hottier 11-12-2014

 

Depuis quelques mois tu as amorcé un virage musical plus variété.

Mais j'aime la variété ! Et je déteste les cloisonnements. Mais oui, on peut aimer Anne Sylvestre et Julien Clerc et Mylene Farmer, on n'est pas obligé d'opposer les uns aux autres, c'est complètement stupide, désolé. Il faut arrêter avec ces conneries...vraiment je le dis car les chapelles, les clans, tout ça, ça me met en colère et ça ne joue pas en faveur des artistes, je suis content quand il y a des remix techno de mes titres, c'est une bonne chose, c'est sain.

Je suis aussi content de voir que le public qui me suit est varié, très varié même.

 

Jann Halexander : Amours

 

Tu abordes aussi le sujet des sentiments avec Amour.

J'ai peu parlé de l'amour dans mes chansons. De la passion amoureuse mais encore plus rarement de la vie de couple, des doutes, des aléas...je souhaitais en parler avec une certaine...distance...

 

Tu viens d’enregistrer Déracinés quand même, duo avec MC Coco, mélange de rap et de chant, c’est vraiment très surprenant si on regarde ton parcours.

Oui. J'en suis le premier étonné. si on m'avait il y a dix ans que je ferais un titre avec une rappeuse. Comme quoi. 

Je connaissais un peu MC COCO pour l'avoir vue à une soirée sidaction aux Folies Bergères, on avait échangé, le contact était bien passé, on s'est dit qu'on bosserait ensemble...l'idée d'un duo sur le texte de Déracinés quand même s'est imposé naturellement. Tout s'est très vite enchaîne, l'enregistrement, les réactions très positives, des passages radios, télé, j'ai rarement connu ça...

 

Jann Halexander Feat MC COCO : Déracinés quand même...

 

Qui a eu l’idée de cette collaboration ?

L'idée est venue de moi.

Quand on a fait connaissance, on s'était dit qu'on travaillerait ensemble. Et puis plus tard, j'ai voulu sortir un maxi 5 titres pour les fêtes de Noël l'an dernier, et là je me suis dit, si je la contactais. Elle a été très...heureuse de cette expérience, parce qu'elle n'avait rien fait depuis longtemps. Cette collaboration a vraiment été stimulante pour elle comme pour moi...le résultat c'est un duo avec une rappeuse même si la chanson n'est pas du rap au sens strict, c'est un mélange...

 

Vous allez vous retrouver sur scène, parle-nous de ce spectacle.

Oui. C'est la dernière représentation parisienne du spectacle Un bon chanteur est un chanteur mort le 7 février à l'Espace Scribe Harmattan. Je serai avec les choristes, Sultana, Ouman Dee, il y aura Barbara Felettig çà la guitare. Le chanteur Vincent Ahn fera la première partie. C'est une salle en sous-sol, voûtée dans le 5ième arrondissement de Paris, pas très loin du Panthéon, je jure que je ne l'ai pas fait exprès...et Mc Coco participe au spectacle aussi sur 2 titres... c'est une façon de terminer l'aventure autour de ce spectacle qui a tourné à Paris et un peu en province, en beauté. J'y tiens.

 

Sur une autre de tes activités, verra-t-on en 2015 un nouveau film en préparation signé par toi, car depuis - La bête immonde - en 2011, il y a déjà 4 ans, tu es absent de la pellicule qui fait rêver dans les salles obscures ou sur DVD.

En 2015 je ne crois pas...l'année 2015 est consacré aux concerts, aux disques...à la sortie d'un bouquin aussi. Un cd devrait sortir en mars, des chanteurs de différents styles reprennent mes titres, c'est un beau projet un peu fou, atypique, je dirais. Mais je travaille sur un scénario avec un ami, sur une histoire qui se passe entre l'Afrique du Sud et la France.

 

jann halexander

 

 

Comment te vois-tu professionnellement dans 10 ans ?

Mein gott, comme on dirait en allemand...je ne sais pas...Je ne sais même pas de quoi demain sera fait...je me vois toujours enchaînant les concerts, les disques, les romans...je le souhaite...cela dépend de tellement de choses...

 

Pour aller vers le plus intime, ce n’est pas une intrusion, car tu en as parlé à la télévision avec Karine Le Marchand, est-ce que la sexualité est un booster dans ta vie ?

C'est vrai que j'en ai parlé à une époque car en tant qu'artiste, j'estimais qu'il le fallait. Il ne faut pas avoir honte de ce qu'on est. Le risque effectivement, après c'est les chaînes de télévision me sollicitaient les unes après les autres, j'étais le chanteur métis bisexuel de service, c'est à peine si j'exagère. Je me suis un peu détaché de ça pour ne pas y être enfermé mais je peux dire que la sexualité c'est quelque chose de...fondamental pour moi...le rapport charnel à l'autre...c'est une source de création incroyable. Parce que c'est fascinant, se mêler à l'autre, être avec l'autre. Se donner, donner à l'autre. Pasolini, Breillat, Fassbinder ont écrit, réalisé des oeuvres incroyables là-dessus. Et je ne parle pas de Sade...

 

Pour conclure, qu’as-tu envie de dire, d’ajouter ?

Je sais que l'année 2015 commence de façon violente en France mais oui, malgré tout, il faut la souhaiter cette bonne année, aux gens, il faut se souhaiter le meilleur, c'est bien...et puis à ceux, celles qui me suivent, je veux dire ' merci et continuons cette belle aventure que nous tissons ensemble...'

 

jann halexander

 

Aller, un dernier mot ?

Merci à Flash News, évidemment!

 

Merci à toi.

 

Crédit photos DR

Copyright Flash-News

ITW réalisée par Michel X.G

Janvier 2015