Des chercheurs japonais auraient mis au point deux horloges, dont l'exactitude ne dériverait que de « une seconde » en 16 milliards d'années, si l’on sait, que cette précision est supérieure à la vie de la Terre depuis sa création, on est tranquille pour ne pas rater son avion ou son train.

 

pendule-piano

 

C’est une équipe de l'Université de Tokyo,  qui aurait, restons au conditionnel, crée ces instruments dits «cryogéniques à réseaux optiques» pour mesurer ce temps qui s’enfuit inexorablement comme le son d’une note de musique.

 

Ne rêver pas, impossible de mettre une de ces pendules dans votre salon, car elles ressembleraient à des ordinateurs géants.

Ces instruments s'avèrent plus précis que l'horloge atomique au césium utilisée pour définir le temps de « une seconde », avec une dérive équivalente toutes les 30 millions d'années.

 

cadran solaire

 

Ouf … nous voilà soulagés … c’est vrai, « une seconde » de dérive toutes les 30 millions d’années, ça « fout les boules » si on a mal réglé son réveil matin ... où est le bon vieux temps des cadrans solaires !

 

La première mesure de l’heure – comme on la connait maintenant - remonte à environ 2000 avant JC, en Egypte.

 

Crédit photos DR