L’Hermione qui refait la « une » de l’actualité, est une frégate de guerre française, elle fut construite en 1778  dans l'Arsenal de Rochefort, et clin d’œil à son histoire à partir de 1997, sa réplique au même endroit.

 

L'Hermione

 

En service de 1779 à 1793, elle faisait partie des frégates de la classe Concorde, le 20 mars 1780, âgé de 23 ans, le marquis de La Fayette embarque à son bord pour prêter main-forte aux patriotes  américains contre les Anglais.

Ils étaient 242 à bord, dont 130 à la manœuvre sous les ordres du commandant René de Latouche-Tréville.

235 ans plus tard, le sosie du navire quitte son mouillage de l'île d'Aix pour rallier à son tour l'Amérique en 27 jours.

 

L'Hermione

 

Sa fiche technique

Début de la construction : mars 1778

Date de lancement : 28 avril 1779

Longueur : 44 m

Poids : 1 166 tonnes

Lieu de construction : Rochefort

Propulsion : Voile

Grand mât en pin d'Orégon culminant à 54 mètres

2 200 m2 de voilure

25 kilomètres de cordes

Vitesse maximale de 14 noeuds (26 km/h) toutes voiles déployées

34 canons de 12

Concepteur : Chevillard Aîné

 

L’hermione finira sa course en 1793 après avoir touché des hauts fonds sur le plateau du Four au large du Croisic.

 

L'Hermione

 

 

 Le 6 juin, l’Hermione a jeté l’ancre à Yorktown pour la première étape de sa tournée aux Etats-Unis.

 

 

L'Hermione est rentrée dans son port d’attache de Rochefort après son périple aux Amériques et les étapes de Brest et Bordeaux avec au total plus de 10 000 miles (16000kms) sur les flots.

 

 

Construite en six mois en 1778, il aura fallu 17 ans de passion dans l'ancien Arsenal Maritime de Rochefort avant de pouvoir la voir quitter sa cale en septembre 2014.

 

Crédit photos DR