Raphaël retombe en enfance avec son 7ème album intitulé Somnambules où l’auteur de tubes comme « Caravane » ou « Et dans 150 ans », a travaillé avec une chorale d'enfants.

 

Raphael - Somnambules

 

Le plus souvent, Flash-News parle des disques qui lui plaisent, et ignorent ceux qui lui donnent l’effet inverse, cependant, pour Raphaël, qui a toujours par la profondeur de ses textes et la simplicité de ses mélodies trouvé grâce ici, son nouvel opus justement s’oppose au plaisir distillé depuis 15 ans.

 

Raphael - Somnambule [Official Music Video]

 

Ca commence mal, dès la pochette qui donne froid dans le dos tant elle est sinistre, et la promo commencé par un live télé aux Victoires de la Musique avec une tête inquiétante, qui a fait le buzz, but recherché, ne sauve rien.

 

Raphael

 

 

Les titres 

Somnambule, qui ouvre la plage de 13 titres.

Où ce sont des oreilles fatiguées, ou alors c’est vraiment que l’on ne comprend pas tous les mots, on dirait un morceau des années 70 un peu fouillis.

Arsenal, Ramène-moi en arrière, ce n’est pas parce qu’il y a des chœurs d’enfants que les morceaux sont bons !

Sur mon dos, Ca sent l’essence, Samedi soir, Chant d’honneur, Tous mes petits-enfants, sympas …  toujours un problème de compréhension de tous les mots.

Maladie de cœur, manque de mélodie !

Par ici les ailes d’oiseaux, Primaire, pas vraiment des morceaux, plutôt des interludes.

 

Si jamais je nais demain, Eyes on the Island, les meilleurs morceaux de l’album, mélodieux dans les mots et la musicalité.

 

Raphael

 

 

En résumé déçu par cet album, les deux derniers titres cités ci-dessus ne suffisent pas à sauver pour Flash-News un CD loin des qualités des précédents ou le somnambulisme fait virer au mauvais rêve !

 

Crédit photos DR