La carte postal concernant l’ile d’Aix est souvent la suivante : Son musée impérial Napoléon Bonaparte, ses phares jumeaux, ses roses trémières et surtout, Ici pas de voitures, ou si peu. Par contre, il y a une calèche tirée par de superbes chevaux de trait. « Les seuls animaux de l’ile » selon les dires de celui qui mène l’attelage dans les rues du bourg.

Les seuls ? Pas si sûr …

 

Abeille

 

Depuis plusieurs années, le Ministère de l'agriculture a implanté des ruches dans l'île d'Aix pour sélectionner les meilleures d'entre elles. L'objectif de cette sélection est de maintenir le patrimoine génétique de l'espèce. 

 

Rucher de 1853

Illustration de 1853

 

Loin du continent et de la pollution, les abeilles de l'île d'Aix sont très sévèrement sélectionnées.
L'idée est simple, les faux bourdons qui vivent ici seront les seuls à féconder les reines vierges qui sont amenées sur l'île. Résistance aux maladies, faculté à mettre beaucoup de provisions de côté pour hiverner, autant de qualités pour ces "super" abeilles".

Les meilleures d'entre elles seront expédiées en France et en Europe pour la bonne conservation du patrimoine génétique de l'espèce.

 

Pot de miel

 

Les abeilles sont en quelque sorte des sentinelles de la santé de la nature et ce qui est certain, c’est que pesticides, OGM, les bouleversements de la biodiversité et climatiques leur sont fatals. 

 

Trop d’abeilles meurent par la faute d'une civilisation hative, il est important de les préserver, car elles sont aussi notre patrimoine !

 

Article intégral

 

Eric L.G.

 

Crédit photos DR