Virna Lisi, était une actrice italienne d’une beauté immatérielle, dont la carrière a traversé plusieurs décennies.

 

Virna Lisi

 

Loin de la sophistication d’une Gina Lollobrigida ou d’une Sophia Loren, elle a fait ses premiers pas à l'écran en 1953 dans ...e Napoli canta!, dans les années 60 elle est en contrat exclusif à Hollywood, elle cassera celui-ci pour ne pas se sentir enfermé dans le personnage de la « belle blonde », elle refusera le rôle de Barbarella joué par la suite par Jane Fonda, elle aura tourné dans plus de 80 films.

 

Virna Lisi

 

A son palmarès elle cumule les récompenses dont entre autres :

David di Donatello de la meilleure actrice pour La Cigale (La Cicala).

Ruban d'argent de la meilleure actrice pour Joyeux Noël, bonne année (Buon Natale... Buon anno).

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes pour La Reine Margot.

Ruban d'argent de la meilleure actrice pour Va où ton cœur te porte (Va' dove ti porta il cuore).

David di Donatello pour l’ensemble de sa carrière en 2009.

 

Virna Lisi

 

En France elle a marqué les écrans avec :

Le maître de forges, Romulus et Remus, Eva, La tulipe noire, Le temps des loups, Les galets d’Etretat …

Resplendissante dans Un beau monstre avec Helmut Berger en 1970, elle est impressionnante dans La reine Margot en 1992.

 

Virna Lisi et Helmut Berger

Virna Lisi et Helmut Berger à la première de « Un beau monstre »

 

 

Star internationale, elle décide de se faire plus discrète à partir de 1989.

Née en 1936, elle a disparu en 2014 des suites d’un cancer.

 

Virna Lisi

 

Une actrice au sens propre du mot, dont on ne peut zapper ce qu’elle fut, et qui mérite de ne pas être oubliée.

 

Virna Lisi

 

Crédit photos DR