La semaine politique sous tous les angles

 

edito

 

Nicolas Sarkozy … mis en examen

Après une douzaine d'heures d'audition par les juges du pôle financier, le procureur de la République a mis Nicolas Sarkozy en examen pour :

« financement illégal de campagne électorale pour avoir, en qualité de candidat, dépassé le plafond légal de dépenses électorales (article 113-1 3* du code électoral).

Sous statut de témoin assisté :

« des chefs d'usage de faux, escroquerie et abus de confiance ».

 

Pour rappel, toute personne est présumée innocente.

 

Les éléments de langage ont vite pris la parole par la voix des soutiens, comme Pierre Charon qui a écrit « Soulagement ».

 

Si une mise en examen est un « soulagement », beaucoup d’accusés en France doivent se sentir « soulagés ».

 

Ou version Gérard Longuet :

Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre.

 

Voilà une phrase qui démontre une nouvelle fois que ces politiciens se croient au-dessus de tout.

 

* * *

 

Nicolas Sarkozy … suite …

Jean-François Copé deux jours auparavant :

Si j'avais été mis en examen, jamais je n'aurais pu me présenter à la primaire.

 

On ne peut être que d’accord, des ministres ont démissionné pour moins que ça, alors pour prétendre à la fonction suprême ...

Pour rappel : Nicolas Sarkozy a maintenant 2 mises en examen.

 

* * *

 

Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, va prendre la présidence de la COP21,  une nomination au goût de revanche après le départ pris à contre cœur par son rival de longue date Laurent Fabius.

 

Les rivalités, ou les ambitions font souvent des dégâts injustifiés.

 

* * *

 

Roselyne Bachelot sur D8 :

Le service militaire n'était qu'une école où l'on apprenait à boire, à fumer et à se faire injurier!

 

Pourquoi pas aussi à voler ou falsifier … décidemment, il serait temps qu’elle apprenne à se taire !

 

* * *

 

Fleur Pellerin au sujet de son éviction du gouvernement:

Je n'ai pas assez flatté.

 

Heureusement que comme elle, tous les ex-ministres ne s’épanchent pas sur les réseaux sociaux ou dans la presse, l’actualité n’aurait plus que ça à se mettre sous la dent pour essayer de faire du buzz.

 

A trop croire en soit, on a parfois des déconvenues, il y a des chômeurs plus à plaindre qu’elle.

 

* * *

 

Il y a 100 ans, le 21 février 1916 débutait la Bataille de Verdun, une des plus sanglantes de l'histoire militaire française, elle va durer presque 10 mois.

Cette commune de la Meuse va voir plus de 700 000 victimes : plus de 300 000 soldats tués et disparus et 400 000 blessés.

 

Cette bataille contre les allemands s'acheva en décembre 1916 par une difficile victoire des Alliés.

(Souvenir pour l'arrière grand-père).

  

* * *

 

En bref …

 

Bernard Debré, député Les Républicains, a demandé que Nicolas Sarkozy ne soit pas candidat à l'élection présidentielle :

Vous voyez un ancien président de la République se représenter contre le même candidat qui l'a battu, François Hollande, alors qu'il est mis en examen ?

 

* * *

 

Laurent Fabius va remplacer Jean-Louis Debré qui préside le Conseil Constitutionnel depuis mars 2007.

 

* * *

 

Christine Lagarde rempile pour cinq ans aux commandes du FMI, normal, elle était la seule postulante, mais justement, pas normal qu’il n’y ait eu qu’elle.

 

* * *

 

Source France TV info … ce que coute nos ex-dirigeants chaque année, uniquement en frais, sans compter les pensions mensuelles.

 

Edito_cout_pr_sidents_et_1er_ministre

 

Il serait temps de remettre tout ça à plat pour réviser ces privilèges d’un autre temps.

(Pourquoi Fabius "zéro" et les autres autant ?)

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

Crédit photos DR