La semaine politique sous tous les angles

 

edito

 

Emmanuel Macron … un présidentiable qui fait peur !

 

Emmanuel Macron s'apprêterai à déclarer sa candidature à l'élection présidentielle de 2017. Cela pourrait intervenir vers le 10 juin. François Hollande serait dans la confidence, mais ne s'inquiéterait pas de cette annonce qui risque de constituer pour lui un coup de grâce. Manuel Valls ne parvient plus à masquer sa colère, même en public comme on n’a pu le voir à l’Assemblée Nationale mardi.

(source Médiapart)

Il est plus vraisemblable qu’il quitte le gouvernement en juin, et se déclare en septembre, ce qui serait assez tôt pour entrer en campagne sans user son image.

 

Le plus amusant est que ceux, de droite qui lui envoyaient des fleurs, maintenant lui trouvent tous les défauts … est-ce la panique chez eux de le voir parader dans les sondages ?

 

Ah … l’hypocrisie politicienne !

 

* * *

 

Jean-Luc Mélenchon dans un entretien au Journal du Dimanche, propose aux frondeurs du Parti socialiste de faire équipe avec lui et que Manuel Valls sera renversé d’ici 2 mois.

 

Lui, aussitôt qu’il peut souffler sur le feu, il ne s’en prive pas, que ne ferait-il pour faire le buzz et essayer de rallier à lui ce qu’il peut ... le plus souvent c’est un bide.

 

* * *

 

Quelques semaines après avoir quitté Europe-Ecologie Les Verts, Denis Baupin (époux d’Emmanuelle Cosse) accusé de harcèlement par des élues, a démissionné de la vice-présidence de l’Assemblée Nationale.

 

Aucune plainte n'a été déposée contre lui, cependant le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire.

 

* * *

 

Brice Hortefeux (ministre de l’intérieur sous Nicolas Sarkozy) en retard pour se rendre à des fêtes en Auvergne, contrôlé sur l'A75 par deux douaniers à 170 km/h sur une route limitée à 110 km/h, n'aurait pas apprécié le comportement de l'un des douaniers qui l'a arrêté.

Il l'a fait savoir au préfet d'Auvergne-Rhône-Alpes.

J'allais incontestablement trop vite, j'étais en retard. J'ai voulu leur présenter mes papiers, mais l'un d'eux était extrêmement agressif. Je l'ai donc signalé.

 

Mais pour qui se prennent donc ces politiciens qui s’assoient sur les règles et qui de plus n’ont même pas les mêmes sanctions que le citoyen lambda, et qui osent se plaindre !

Où est passée l’abolition des privilèges de 1789 !

 

* * *

 

Election présidentielle 2017

 

Un extrait du programme d’Alain Juppé s’il est élu en 2017 :

Suppression de l'ISF, sortie des 35 heures avec - référence du travail à 39 heures -, âge légal de la retraite à 65 ans, baisse de la dépense publique à hauteur de 85 à 100 milliards ...

 

* * *

 

Les principaux candidats à la primaire de la droite Alain Juppé, Bruno Le Maire, François Fillon, Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet défendent un programme libéral, quasi identique, seules pour se différencier, les « petites piques » sont à l’honneur.

Pour Nicolas Sarkozy, on dira que pour l’heure … il n’est pas candidat, donc on ne tiendra pas compte de ses propositions.

 

* * *

 

En bref …

 

L'article 49.3 de la constitution a été utilisé 84 fois depuis 1958, dont 52 sous la gauche et 32 sous la droite.

Il n’est anti-démocratique que lorsque les partis sont dans l’opposition, sinon ils l'auraient déjà abrogé.

 

* * *

 

Nicolas Sarkozy au sujet d’Emmanuel Macron :

Un peu homme, un peu femme, c'est la mode du moment. Androgyne.

Sarkozy a changé … oui … en pire !

 

* * *

 

Toujours dans la finesse, Jean-Marie Le Pen, a qualifié Florian Philippot de « Don Quichotte de la Jaquetta ».

 

* * *

 

Nathalie Arthaud sur ITélé :

Ces mœurs là (NDLR : le harcèlement sexuel) n’ont pas cours chez nous à Lutte Ouvrière.

Il faut être bête pour dire une telle phrase, aucun parti n’est à l’abri.

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

Crédit photo DR