Après 43 ans d'appartenance, les Britanniques ont voté, jeudi 23 juin, pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Résultats définitifs : 51,9 % en faveur de la sortie.

 

Brexit

 

Quelques déclarations 

Union Européenne

Les dirigeants des institutions ont pressé le Royaume-Uni de lancer dès que possible la procédure de sortie du pays.

 

Angela Merkel

Nous ne devrons jamais oublier, et surtout pas aujourd'hui, que l'idée de l'unification était une idée de paix.

 

François Hollande 

L'Europe ne peut plus faire comme avant, elle doit se concentrer sur l'essentiel.

 

Nicola Sturgeon, première ministre écossaise 

Un second référendum sur l'indépendance de l'Ecosse s'impose.

(elle voudrait son indépendance et rester dans l’Europe).

 

Boris Johnson, ex-maire de Londres, leader du camp du Brexit :

La sortie de l'Union européenne votée par les Britannique se fera sans précipitation.

David Cameron, premier ministre britannique, a annoncé sa démission prochainement.

 

Nicolas Sarkozy qui a ignoré le référendum de 2005 en arrivant au pouvoir en 2007 donne des leçons et dit ce qu'il faudrait faire ... de qui se moque t'il ?

Selon un sondage sur un Frexit, 64% des français son contre la sortie de l’Europe, n’en déplaise à Marine le Pen qui a écrit sur Twitter :

Victoire de la liberté.

Comme je le demande depuis des années, il faut maintenant le même référendum en France et dans les pays de l'UE.

 

Brexit

 

L’Europe avec ses défauts, mais a la qualité de permettre à ses membres de vivre entre eux en paix … et ce n’est pas la moindre chose quand on regarde le passé.

 

 

Nicole Fontaine . ancienne présidente du Parlement européen

Si les Britanniques étaient restés, l'Europe risquait la dislocation.

On peut penser comme elle, tant nos voisins outre-manche bloquaient souvent des décisions importantes.

 

Crédit photos DR