La semaine politique sous tous les angles

 

edito

 

La sécurité et la polémique!

LR et le FN ontbeau jeu de polémiquer sur la responsabilité du gouvernement par rapport à l’attentat qui a eu lieu à Nice.

Qui peut, ou pourrait, sécuriser 550 000km2 de terre, personne !

 

Il est plutôt à essayer d’améliorer ensemble, mais tout le monde sait que la bataille à la présidentielle est déjà commencée et qu’il est impossible d’avoir le risque « zéro ».

 

Il y en a marre de voir le spectacle indécent de politiciens qui règlent leurs comptes dans les médias.

 

* * *

 

Le Conseil départemental du Haut-Rhin commencera dès le 1er janvier 2017 à conditionner le versement du RSA à 7 heures de bénévolat hebdomadaire. Il le fera sans attendre que la justice administrative se soit prononcée sur cette mesure polémique.

 

Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, a opposé une fin de non-recevoir à l'initiative du Haut-Rhin.

 

* * *

 

C’est désormais officiel. Le décret autorisant les homosexuels de sexe masculin à faire don de sang est entré en vigueur, mettant fin à l’exclusion permanente dont les donneurs gays faisaient l’objet depuis 1983.

 

Ils devront avoir été abstinents durant 12 mois … une règle totalement idiote, y aura-t-il un surveillant pour chaque donneur ...

 

* * *

 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a justifié au Grand Rendez-vous iTÉLÉ/Europe 1/Le Monde la suppression des emblématiques kiosques à journaux de la capitale.

La Ville de Paris veut remplacer d'ici à juin 2019, par un modèle « innovant », ses quelques 360 kiosques dont le célèbre modèle surmonté d'un petit dôme et d'une frise a été conçu en 1857 par l'architecte Gabriel Davioud (1823-1881). 

Ce remplacement va permettre aux kiosquiers d'avoir un plus grand confort de travail.

 

Plutôt que de raser pour construire autre chose qui va faire perdre le charme des kiosques actuels avec leur air du 19e siècle, il serait plus intelligent de les moderniser en gardant ainsi leur aspect.

 

* * *

 

Manuel Valls, selon Le Monde, aurait dit à des conseillers et à des ministres :

Vous êtes trop gentils avec Macron ! Il faut taper, taper, taper.

Dont acte :

Michel Sapin :

Emmanuel Macron va au-delà de tout ce qu’on a connu.

Stéphane Le Foll :

Ce n’est plus l’incarnation d’une ligne, mais celle d’une ambition personnelle.

Marisol Touraine :

Il est un tout petit peu insupportable :

 

Braves petits soldats, qui rejoignent la meute de droite qui tape, tape, tape, aussi sur le locataire de Bercy.

 

* * *

 

Presque en réponse à la personne du dessus, lors de son premier meeting en bonne et due forme, Emmanuel Macron a été assez clair :

Dans cette bataille, nous allons prendre tous les risques et je les prendrais avec vous. Ce mouvement parce que c'est le mouvement de l'espoir et que notre pays en a besoin, ce mouvement, nous le porterons ensemble jusqu'en 2017 et jusqu'à la victoire.

 

S'il ne s'est pas officiellement déclaré pour la course à l'Elysée, une telle phrase laisse peu de doutes sur ses intentions.

 

Il fait peur à tous, droite, gauche, et les médias ne l'épargnent pas non plus, comme quoi, il met les pieds dans un plat de privilégiés qui n'aimeraient pas voir un mec qui n'est pas du sérail politico-ENA.

 

* * *

 

Le Canard enchaîné a révélé que le coiffeur affecté au président de la République est payé 9.895 euros brut par mois depuis mai 2012.

 

Quand on voit le résultat, on peut se dire que ce n’est pas nécessaire.

 

Cette mini affaire vient occulter un bilan favorable dans la gestion du budget de l’Elysée qui est passé depuis 2012 de 111 millions  à 98 millions d’euros.

 

Pour éviter toute polémique, c’était un autre service sous Nicolas Sarkozy qui disposait d'une maquilleuse (8000€/mois.), sous Jacques Chirac … les fleurs (400 000 à 500 000€/an) …

 

Ce n’est pas ce que gagne ce coiffeur qui est gênant, tant mieux pour lui, ce qui est dérangeant est de voir qu’un chef d’état à besoin d’un coiffeur à dispo en tout temps en tout lieu, et qu’au moindre coup de vent … ses cheveux sont en pagaille … comme quoi !

 

On peut se dire que la république est devenue monarchique depuis Valéry Giscard d’Estaing.

 

* * *

 

Election présidentielle 2017

 

Primaire de gauche

 

François de Rugy, ex EELV se porte candidat à la primaire.

 

* * *

 

Primaire de droite

 

Michèle Alliot-Marie qui devrait comme Rama Yade se présenter hors primaire, n’a toujours pas officialisé sa démarche.

 

* * *

 

En bref …

 

Le Nouveau Parti Anticapitaliste accuse Jean-Luc Mélenchon de reprendre la rhétorique de l'extrême droite après des propos controversés du député européen sur les travailleurs détachés qui "vole(nt leur) pain aux travailleurs locaux.

 

* * *

 

Lors de l’interview traditionnelle du 14 juillet, le président François Hollande n’a pas convaincu, par exemple au niveau de son engagement « je ne représenterai pas si le chômage ne baisse pas » … vu que pour lui il baisse … il zappe juste qu’il sera plus haut qu’à son arrivée en 2012, tout comme son prédécesseur qui en avait plus en 2012 qu’à son arrivée en 2007.

Sarkozy – Hollande, deux candidats non déclarés qui feraient mieux de le rester !

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

Crédit photo DR