La semaine politique sous tous les angles

 

L'édito du lundi

 

La corrida !

L'Alliance Anti-corrida, association qui revendique 17 000 adhérents, a soumis à l'ensemble des candidats à la présidentielle un questionnaire et recueilli leurs prises de position.

 

François Fillon et Jean-Luc Mélenchon plaident pour le statu quo.

Marine Le Pen se dit «favorable à l'ouverture d'un grand débat parlementaire ».

Nicolas Dupont-Aignan a expliqué qu'il faudra « tôt ou tard abolir la corrida ».

Emmanuel Macron : un sujet qui « nous » tient à cœur ».

Chez Benoît Hamon son équipe de campagne s'est agacée de l'insistance des militants de l'Alliance Anti-corrida

 

Seuls Philippe Poutou et Nathalie Arthaud se prononcent pour « l'abolition définitive des corridas ».

 

La souffrance animale devrait pourtant interroger celle et ceux qui prétendent vouloir prendre les guides de l’hexagone, et se décider à enfin stopper cette tradition sanglante !

 

* * *

 

R.A.S.

C'est ce qui ressort de la réponse faite par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HAVTP) qui avait été saisie par l'association Anticor au sujet de la déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron.

 

Vu ce résultat négatif, ses opposants ont essayé de monter en épingle d’avoir dit que la Guyane était une île … ils n’ont vraiment rien à se mettre sous la dent !

 

* * *

 

Election présidentielle 2017

 

On peut regretter les mensonges et les attaques virulentes de Benoit Hamon et François Fillon à l’encontre d’Emmanuel Macron, ce n’est ni en leur honneur, ni en l’honneur de la politique … ces deux candidats en oubliant presque Marine le Pen !

 

* * *

 

On peut aussi se demander, comment des citoyens à qui on ne laisse rien passer, peuvent penser à mettre un bulletin de vote dans l’urne avec les noms de Fillon ou Le Pen.

Auraient-ils oubliés que ces deux candidats sont sous l’épée de Damoclès de la justice !

 

* * *

 

Pour info, si François Fillon était élu, il aurait l’immunité du président de la république … mais, son épouse, Pénélope, qui est aussi mise en examen, n’aurait pas cette protection, et pourrait encourir le risque d’une peine de justice.

En bref, l’image de la France dans le monde serait encore plus ternie avec un président en « attente » de fin de mandat, et une épouse qui pourrait être condamnée.

 

* * *

 

Sondages

Emmanuel Macron . 24 à 26%

Marine le Pen . 24 à 25.5%

François Fillon . 17 à 19%

Jean-Luc Mélenchon . 14 à 16%

Benoit Hamon . 8 à 11.5%

Nicolas Dupont-Aignan . 3 à 5%

Philippe Poutou .0.5 à 1.5%

Nathalie Arthaud . 1%

François Asselineau . 0.5 à 1%

Jean Lassalle . 0.5 à 1%

Jacques Cheminade . 0.5 à 0.5%

 

Second tour

Emmanuel Macron 60%

Marine le Pen . 40%

(fourchettes d’après les enquêtes d’opinions de l’Ifop Fiducial – Odoxa- Elabe - Opinion Way)

 

* * *                 

 

A gauche

 

Manuel Valls a déclaré qu’il votera Macron.

Voilà ce que l’on peut appeler une annonce dont le candidat de En Marche se serait bien passée, d’ailleurs, il n’a pas démontré un grand sentiment d’amour après l’avoir appris.

 

* * *

 

A droite

 

François Fillon en visite en province … change de train pour éviter les opposants.

 

* * *

 

En bref …

 

Rejet en Guyane de l’annonce faite par les ministres Matthias Fekl et Ericka Bareigts, du déblocage d’un plan «ferme» de 1,085 milliard euros.

Le départ de Matthias Fekl, quelques heures après l’annonce, a fini d’enfoncer le clou.

Le gouvernement sent sa fin proche et semble traiter un peu trop légèrement ce sujet brûlant.

 

* * *

 

Le Syndicat national des journalistes dénonce le « jeu dangereux » des camps Marine Le Pen et François Fillon à l'égard des médias.

Attaquer les journalistes, c'est agresser la démocratie, ajoute le SNJ.

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

Crédit photo DR