La semaine politique sous tous les angles

 

L'édito du lundi

 

Emmanuel Macron – le président prend ses fonctions

 

Avec Edouard Philippe premier ministre, tous les opposants piaillent et courent après une cohabitation qui découlerait des législatives, de Baroin à Mélenchon, c’est la panique à bord !

 

Jean-Luc Mélenchon :

Le vieux monde est de retour.

 

On peut lui répondre, comme aux autres grognons de mauvaise foi, qu’il prenne un miroir et il verra « le vieux monde passéiste ».

 

* * *

 

Benjamin Griveaux l'ancien porte-parole de la campagne d'Emmanuel Macron plutôt que les ors des ministères, devrait être désigné président du parti La République En Marche (LREM) au lendemain des élections législatives.

 

Il sera chargé de transformer le mouvement en véritable parti de gouvernement.

 

* * *

 

Se rallier au Front National ? Loin de lui cette idée!

Un déni de la part de Nicolas Dupont-Aignan, qui a assuré ne s'être jamais rallié au Front National lors de l'entre-deux-tour de la présidentielle.

 

Pour rappel … Cinq jour après les résultats du premier tour de l'élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan avait annoncé qu'il soutenait la candidate du Front National, elle l'avait par la suite désigné comme son premier ministre en cas de victoire de l'extrême droite.

 

C’est beau la sémantique … NDA se rend aussi compte que son bateau coule depuis son rapprochement avec Le Pen qui le fait maintenant dire et faire … l’inverse d’hier … belle constance dans l’inconstance !

 

* * *

 

Chez Anne-Sophie Lapix, le maire de la ville de Meaux, Jean-François Copé a affirmé qu'il avait bien compris que sous Emmanuel Macron :

Il ne fallait plus être un professionnel mais un amateur de la politique.

 

Encore un vieux briscard de la politique, donneur de leçons,  qui n’accepte pas de voir la jeunesse pointer son nez, sans oublier qu’il doit avoir du mal au bout de 25 ans de carrière d’avoir fait 0.3% à la primaire de droite.

 

* * *

 

Pour François Baroin, il faut que les législatives placent sont parti Les républicains en tête pour … aider le président Macron à basculer du bon côté.

 

C’est ce que l’on pourrait appeler de l’humour, si ce n’était pas pour refermer la France dans les vieux clivages … dans la situation inverse, il n’aurait surement pas le même raisonnement !

 

* * *

 

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a souhaité vendredi sur LCP lors de sa première intervention publique depuis la promulgation du nouveau gouvernement :

Des hommes politiques au gouvernement et pas des gestionnaires.

 

De toute façon ce leader syndical, comme le NPA ou Lutte Ouvrière, veut des manifs dans les rues, mais un lifting sur le droit du travail … non !

 

Heureusement qu’il n’est pas président de la république car les 2200 milliards de dette s’envoleraient vers d’autres hauteurs, la gestion est la réussite d’un pays comme d’une entreprise !

 

* * *

 

François Fillon qui semblerait ne plus vouloir faire (pour l’instant) de politique, n'a pas tout perdu à la présidentielle.

Son microparti, Force républicaine, se retrouve aujourd'hui à la tête d'un trésor de guerre de quelque 3 M€ que le candidat, qui n'a pas eu à financer une campagne de second tour, a bien l'intention de conserver.

Le parti Les Républicains ne l'entend pas ainsi et aimerait en récupérer au moins une partie.

 

La loi sur la transparence remédiera peut être à ce style d'imbroglio pour le futur !

 

* * *

 

Florian Philippot, vice-président du Front national, qui a traité Emmanuel Macron de lâche sur LCI (ce n’est pas vraiment très constructif comme argument, l’invective semble pour lui et Marine le Pen la seule solution actuelle contre le nouveau président), contesté en interne pour son intransigeance sur la sortie de l'euro, a lancé cette semaine une association au sein du FN nommée «Les Patriotes ».

 

Il vient de décider de quitter sa députation européenne pour concourir à la législative.

 

Il devrait être « interdit » aux politiciens élus sur un poste dans démissionner en cours de mandat, c’est se moquer des électeurs pour des fins personnelles carriéristes !

 

* * *

 

Election législative

Premier tour le 11 juin 2017,

second tour le 18 juin 2017.

 

Sondage

De 27 à 32 % des Français seraient prêts à voter pour le mouvement d'Emmanuel Macron et le MoDem aux élections législatives,

19% pour Les Républicains et l'UDI,

19% pour le Front national,

15% pour La France insoumise,

6% pour le Parti socialiste,

Europe Ecologie-Les Verts, 3%,

Debout la France, 3%.

(sondage Harris Interactive, Opinion Way)

 

* * *         

 

En bref …

 

Marine Le Pen est redevenue  présidente du Front national, elle avait été remplacée, le temps de l’élection présidentielle par le maire d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois, circonscription où elle se présente pour les législatives.

 

* * *

 

On aura jamais autant entendu Jean-Marc Ayrault que le jour de la passation des pouvoirs à Jean-Yves Le Drian, on aurait cru qu’il avait tout fait, partout …

C’est un peu tard … pour avoir du relief !

 

* * *

 

Un décret du président Emmanuel Macron publié au Journal officiel limite à 10 le nombre de collaborateurs du cabinet d'un ministre, contre 15 précédemment.

 

* * *

 

Jean-Pierre Chevènement au sujet du nouveau gouvernement :

Une ère se clôt: cette recomposition met un terme à trente ans d'hypocrisies et de faux-semblants. Le système fondé sur l'alternance du pareil et du même a turbulé.

 

* * *                     

 

Florian Philippot sur LCI ou l’art de la langue de bois.

Jean-François Copé a trouvé son disciple !

 

* * *

 

Jean-Marie Le Pen (Comités Jeanne), Carl Lang (Parti de la France) et Alain Escada (Civitas)  escomptent présenter ensemble 150 à 200 candidats pour les législatives.

C’est le retour du FN historique sous la forme d’un cartel.

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

Crédit photo DR