Election de 577 députés pour siéger à l’Assemblée Nationale.

 

Assemblée Nationale-

 

Premier tour du 11 juin 2017

 

Participation

A 12h . 19.24% contre 21.06% en 2012

A 17h . 40.75% contre 48.31 en 2012

A 20h . 51.29%

 

Sondage (en noir) - résultat (en orange)

La République en Marche . 29 à 31% - 32.15%

Les républicains . 18 à 22% - 18.87%

Front national . 17 à 19% - 13.55%

La France insoumise . 11.5 à 14% - 10.96%

PS . 7 à 9% - 7.34.2%

EELV . 2 à 3.5% - 4.17%

PC . 2 à 3% - 2.74%

Debout la France . 2 à 3% - 1.19%

 

Projection en sièges

 

En Marche . 390-445 sièges

LR+UDI . 80-132

PS + alliés . 15-40

FI + PCF . 10-23

FN . 1-10

DLF . 0-1

 

On retiendra la mauvaise foi de Cambadélis (PS), de Mélenchon (FI) de Laurent (PC) et Le Pen (FN), la langue de bois d’Accoyer (LR) et la morgue de Ferrand (LREM).

 

Ces braves gens ne donnent pas la meilleure image d’une opposition face à LREM, l’évolution n’est décidemment pas de mise pour les vieux politicards ... mais les nouveaux doivent rester humble sinon la claque sera forte !

 

 

Urne

 

Second tour du 18 juin 2017

 

A 12h . 17.75% (21.41% en 2012)

A 17h . 35.33% (46.42% en 2012)

A 20h . 56.6%

 

Résultat en siège à 20h (en noir) - résultats définitifs (en orange)

La République en Marche - MoDem . 355 . 350 (308 + 42)

Les républicains - UDI - Divers . 125 . 137 ( 113 + 18 + 6)

PS - Alliés . 48 . 44 (29 + 15)

La France Insoumise . 19 . 17

PC . 11 . 10

Front national . 8 . 8

Divers . 10 . 11

Debout la France . 0 . 1

 

 

Quelques noms qu’il fallait observer

  

Jean-Luc Mélenchon ( euro-député FI) à Marseille - Elu

  

Marine le Pen (euro-députée FN) à Hénin-Beaumont - Elue

Florian Philippot (euro-député FN) à Forbach - Battu

Gilbert Collard dans le Gard (député FN) - Elu

 

Nicolas Dupont-Aignan (député DLF) à Yerres - Elu

 

Christophe Castaner (investit En marche) à Manosque - Elu

Richard Ferrand (investit En Marche) dans le Finistère - Elu

 

Marielle de Sarnez (euro-députée MoDem) à Paris - Elue

 

Manuel Valls (député PS pour la majorité présidentielle) à Créteil - Elu - victoire contestée par son adversaire de La France Insoumise

Najat Vallaud-Belkacem (PS) à Villeurbanne - Battue

 

NKM (députée LR dans l’Essonne) à Paris - Battue

Eric Woerth (député LR) dans l’Oise - Elu

Eric Ciotti (député LR) à Nice - Elu

 

Bilan  

 

La République en Marche fait sa grande entrée en politique

Les Républicains sauvent les meubles, mais perdent + de 60 députés

Le PS  prend une belle volée passant de + de 290 sièges à … moins de 40 sans ses alliés

La France Insoumise perd son pari de tout bouleverser mais conteste la légitimité du pouvoir, déplorable et pathétique  Mélenchon !

Le FN qui pensait recueillir  +  de 40 sièges, en a moins de 10, mais se dit « le réel opposant » comme son adversaire d'extrême gauche.

 

Vu le taux d’abstention, celles et ceux qui se sont abstenus de voter, n’auront qu’à fermer leur clapet, il fallait se déplacer au lieu de râler maintenant et pour les 5 ans qui viennent !

 

 

Drapeau France

 

Législative … les députés en quelques chiffres

  …

Majorité absolue à l'Assemblée nationale :  289 élus.

 

1 voix engrangée rapporte en moyenne 1,42 euro par an à une formation politique à la condition que celle-ci ait dépassée le seuil de 1% des suffrages exprimés dans au moins 50 circonscriptions et qu'elle ait respecté les règles de parité.

Une règle qu’il faudrait revoir car elle engendre des abus avec les micros-partis.

 

1 député pour exister médiatiquement peut déposer autant de propositions de loi ou d'amendements que souhaité.

Ils n'auront quasiment aucune chance de se faire adopter sans le soutien d’un groupe.

 

1 groupe est constitué d'au moins 15 élus rapporte à sa formation politique près de 40.000 euros par an.

Plus un groupe dispose de députés et mieux il est représenté dans les commissions permanentes où se préparent les textes de loi.

 

58 députés pour déposer une motion de censure au gouvernement.

Une seule motion de censure a abouti dans l'histoire de la Ve République.

 

60 députés pour saisir le Conseil constitutionnel qui a 1 mois pour se prononcer sur le sujet qu’on lui a amené.

 

185 députés pour déposer une proposition de référendum.

 

289 députés pour obtenir la majorité absolue.

C'est le Graal des élections législatives.

Dans le cas contraire, la cohabitation s'impose et le président est tenu de nommer à Matignon le chef de file du groupe majoritaire.

On a connu 3 cohabitations :

Mitterrand/Chirac, Mitterrand/ Balladur, Chirac/Jospin.

 

Assemblée Nationale

 

Bon vote à chaque citoyen ... celui qui ne vote pas, s'abstiendra de râler par la suite !

 

Crédit photos DR