La semaine politique sous tous les angles

 

L'édito du lundi

 

On dégraisse les mammouths !

Emmanuel Macron assume l’idée de recourir au referendum pour réformer les institutions, a indiqué Christophe Castaner s’il ne parvenait pas à réunir les 3/5e des élus du parlement en Congrès.

 

Le président souhaite notamment réduire d'un tiers le nombre de parlementaires, limiter les mandats dans le temps et introduire une dose de proportionnelle à l'Assemblée nationale.

 

Il faut reconnaitre que toucher aux avantages des rentiers de la politique doit les piquer sous les aisselles et échauffer leurs neurones.

 

* * *

 

Emmanuel Macron a présenté à la Sorbonne une méthode de réforme l'UE pour avancer « sans les pays qui ne le voudraient pas », c’est-à-dire sans avoir besoin de l’unanimité hasardeuse des 27 pays.

 

Voilà une bonne proposition qui pourrait enfin redonner du souffle à l’Europe qui patine depuis plusieurs années, l’union de 27 ayant été trop rapide sans tenir compte des particularités de chacun.

 

* * *

 

Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent a dénoncé dans un communiqué :

La répression anti-syndicale du gouvernement contre le mouvement des routiers opposés à la réforme du code du travail.

 

Si l’on regarde sans prendre une position politicienne, il faut reconnaitre qu’une grève des routiers démolie l’économie en empêchant nombre de citoyens d’aller à leur travaille par la route.

 

Il est normal qu’ils puissent faire grève, mais il n’est pas normal que le pays soit paralysé par  une branche qui conteste.

 

Pourquoi ces travailleurs en oppositions avec les gouvernements, quels qu’ils soient, n’ont-ils pas leurs mouvements en s’immobilisant, mais sans porter préjudice aux autres.

 

* * *

 

L'idée fait son chemin dans la majorité ... en finir avec l'éparpillement des élections locales sur plusieurs mois et regrouper une fois pour toutes les municipales, départementales et régionales.

François Bayrou a apporté son soutien à une telle hypothèse.

 

Ce projet n'est pas bien vu par les élus locaux. Ils craignent qu'un regroupement des élections leur fasse perdre le caractère local … mais a-t-on déjà vu des élus contents quand on touche à leurs habitudes !!!

 

Edito pour 13 novembre 2015

 

* * *

 

Florian Philippot après avoir quitté le FN suite à la création de son association Les Patriotes, a annoncé que celle-ci devenait une formation politique.

Il semblerait qu’il se rapproche de Nicolas Dupont Aignan président de Debout la France.

 

Quand on entend les outrances de l’un et de l’autre, on peut se dire que ce duo n’apportera pas grand-chose de solide à la vie politique.

 

* * *

 

Les Constructifs de droite choisiront d'ici à la fin de l'année de rejoindre La République en marche (LREM) ou de conserver leur autonomie en créant leur propre parti, a déclaré le député LR Thierry Solère.

 

Ils ne se sentent plus d'affinités avec Les Républicains, étudient les deux options depuis qu'ils ont décidé de faire sécession à l'Assemblée nationale, en juin, avec l'appui des centristes de l'UDI.

 

Ça fait quand même bizarre d’entendre les mots de Thierry Solère quand on se rappelle qu’il était le porte-parole du très conservateur François Fillon lors de la présidentielle.

 

* * *

 

Laurent Wauquiez fait du Donald Trump version française.

Le candidat à la présidence des Républicains s'est illustré cette semaine en colportant, à deux reprises, un mensonge à l’endroit d’Emmanuel Macron et de la chancelière allemande :

Qu'est-ce qui me frappe-moi ? C'est la fin de non-recevoir quasi-immédiate, certes polie, mais extrêmement ferme d'Angela Merkel …

Avant d'attribuer cette phrase à Angela Merkel :

Mon jeune ami, avant de faire un discours, on commence par travailler.

 

Le problème, c'est qu'Angela Merkel n'a jamais prononcé cette phrase et qu’elle a tenu à la démentir elle-même.

 

Le pompon … Laurent Wauquiez répétera son mensonge une deuxième fois.

 

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner dira avec humour :

Laurent Wauquiez, c'est la droite Jeanne d'Arc: elle entend des voix.

 

Comment peut-on vouloir être le responsable d’un parti politique avec de telles mystifications !

 

* * *

 

Le parti centriste de l'UDI, sorti renforcé des élections sénatoriales ne se considère plus lié par aucune alliance aux Républicains, a déclaré son président Jean-Christophe Lagarde dans un entretien au Journal du Dimanche.

 

Avec lui on n’a l’habitude du retournement de veste, alors … qu’en sera-t-il dans le futur, personne ne peut le deviner …peut-être même pas lui.

 

* * *

 

Il y a la pétition contre le statut de première dame à Brigitte Macron, le même personnage  lance maintenant une pétition contre les tenues qu’elle porte, les qualifiants d'inappropriées.

 

Edito Brigitte Macron

Il y a vraiment des individus qui, soient ont du temps à perdre, soient veulent faire le buzz sur leur nom (non publié ici afin de ne pas lui faire de pub) afin de se faire connaitre.

Pitoyable !

 

* * *

 

En bref

 

La frilosité de Christian Jacob vers le modernisme donne vraiment l’image d’une certaine droite qui reste au temps de l’âge de pierre !

 

* * *

 

Alexis Corbière, la caricature de la politique version La France Insoumise, le manichéisme au sommet de son art !

 

* * *

 

En 2018, le déficit la Sécurité Sociale sera le plus faible depuis 2001.

 

* * *

 

Pour la sénatrice socialiste Marie-Pierre de la Gontrie :

Le PS est clairement dans l’opposition.

Pas très grave, sait-il vraiment où il est, à part dans la galère !

 

* * *

 

Définition qu'aurait donné Marine Le Pen, utilisatrice assidue de Twitter :

Twitter, soit on vous lèche le cul, soit on vous dégueule dessus.

On peut dire que c’est d’une poésie raffinée.

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

* * *

 

Crédit photo DR