La semaine politique sous tous les angles

 

L'édito du lundi

 

François Hollande ne se démonte pas !

François Hollande, Michel Sapin, tous deux coresponsables de véritables délires fiscaux avec un trou de près de 10 milliards d'euros, sans compter les révélations de la Cour des comptes présentant une méchante facture de 7 milliards dans le dernier budget 2017 dû à l’ex et son ministre.

 

Les deux amis très proches depuis l'ENA, continuent de travailler ensemble, bénéficiant du budget généreusement alloué aux anciens présidents de la République tout en profitant d'un cumul de retraites issues de la haute fonction publique.

 

François Hollande, a accepté de faire une conférence rémunéré alors qu'il avait souvent fait savoir qu'il ne ferait pas à ce genre d'activité, laissant cela à son prédécesseur Nicolas Sarkozy.

Il n’hésite pas, après tout ça à déclarer à Séoul sur la politique d’Emmanuel Macron :

Si, dans un pays, l'idée s'installe qu'il y a finalement une fiscalité allégée pour les riches et alourdie pour les plus modestes ou pour les classes moyennes, alors c'est la productivité globale du pays, c'est la capacité qu'il a à se mobiliser pour son avenir qui se trouve mises en cause.

Un ex-président ne devrait pas dire ça de l’étranger, et ce devrait d’avoir un devoir de réserve.

 

De l’élégance en politique ne ferait de mal à personne et éviterait une attitude est décevante !

 

* * *

 

Un sondage Ifop réalisé pour le JDD révèle que, six mois après le premier tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron recueillerait 28% des suffrages au lieu des 24% réalisés au mois d'avril.

 

Emmanuel Macron et Marine Le Pen (+0.2%) se retrouveraient à nouveau opposés au second tour.

 

François Fillon perdrait 5 points (15 contre 20),

Jean-Luc Mélenchon passerait de 19.6% à 18.

 

Comme quoi, les français sont d’éternels râleurs, mais gardent pour l’instant le cap de la présidentielle.

 

* * *

 

Les Républicains ont tranché … ils se sont prononcés en majorité en faveur de l'exclusion de quatre responsables politiques pro-Macron : les ministres Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu ainsi que les députés Constructifs Franck Riester et Thierry Solère et a pris acte du départ d'Edouard Philippe.

 

Mais, faute de votants, la décision ne pourra être entérinée qu'au prochain bureau politique, le 31 octobre.

 

Ubuesque comédie !

 

* * *

 

La SPA demande le retrait de l'œuvre Domestikator, création de Paul McCarthy, installée sur le parvis du Centre Pompidou, estimant qu'il s'agit d’une sculpture abjecte qui représenterait un acte de zoophilie.

 

Edito

 

On marche sur la tête … les conformistes intégristes y voient du sexe sodomite, la SPA un viol d’animal, pourquoi ne pas y voir qu’une simple œuvre créative !

 

* * *

 

Les neuf élus socialistes qui ont formé un groupe politique avec Benoit Hamon et les écologistes ont été démissionnés du PS.

 

Ils dénoncent « une chasse aux sorcières ».

 

Voilà comment aurait-du agir François Hollande avec les frondeurs, mais … il ne l’a jamais fait, il s’est saboté lui-même.

 

* * *

 

Laurent Wauquiez, le favori de l'élection à la présidence des Républicains, tacle Emmanuel Macron dans le Journal du Dimanche:

Désert de l'âme . pas d'amour charnel pour la France . une haine de la province.

 

Sans sourciller lors d’un discours à Mandelieu-la-Napoule il a dénoncé, à plusieurs reprises :

Une caste . Je ne suis pas un héritier de la politique . les bien-pensants . la voix des élites . les techniciens aux petits pieds.

 

Rappelons lui son passé et son présent puisqu’il critique ce qui est sa maison politicienne :

Normale Sup

IEP

Énarque

Maire

Député depuis 2004

Secrétaire d’Etat

Ministre

Président de Région

 

Laurent Wauquiez n’a pas l’intention d’affronter, à la télévision, ses adversaires Florence Portelli et Maël de Calan … pour quelqu’un qui sera surement candidat à la présidentielle de 2022 … ce n’est pas flatteur !

 

* * *

 

En bref

 

Alors que tous les spécialistes disaient que ce serait le premier échec d’Emmanuel Macron, c’est au contraire, une belle victoire pour lui sur le statut des travailleurs détachés en Europe.

 

* * *

 

Réformes économiques : Jean-Luc Mélenchon s’avoue « pour l’instant » battu par Macron.

 

* * *

 

Pour François de Rugy :

Laurent Wauquiez, c'est Nicolas Sarkozy sans les idées.

 

* * *

 

L'élue de La France Insoumise, Danielle Simonnet, vit en logement social pour :

Ne pas enrichir un propriétaire.

Un argument qui se fout de la gueule du peuple !

Décidemment entre Corbière/Garrido et elle, les amis de Mélenchon font l’inverse de ce qu’ils disent … au niveau appartement !

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

* * *

 

Crédit photos DR