La semaine politique sous tous les angles

 

L'édito du lundi

 

Interdire tout ce qui implique un animal !          

 

Laurence Parisot, ex-présidente du MEDEF a publiée sur le site Le Monde.fr un long plaidoyer contre la chasse à courre.

Elle en appelle au  ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot pour faire interdire cette pratique qui « déshonore notre pays ».

 

C'est visiblement l'affaire honteuse du cerf abattu dans une propriété privée de l'Oise qui l’a incité à cette démarche.

 

Tous les types de chasse, tout comme la tauromachie, les animaux dans les cirques  devraient être interdits, et une obligation que les animaux dans les zoos aient des aires vraiment adaptées à leur style de vie !

 

* * *

 

Les caprices des politiques sous protection policière

 

Edouard Balladur (LR)suscite quelques aigreurs au sein du Service de protection de la police nationale pour les personnalités :

Un ex-officier de sécurité a quitté son poste car il ne supportait pas qu'Edouard Balladur lui demande de cirer ses chaussures et de sortir son chien.

 

Brice Hortefeux (LR) aurait exigé que ses enfants soient, en plus de sa personne, logés à la même enseigne policière.

 

L'ancien ministre du Budget Michel Charasse (PS) mettait à disposition de ses anges gardiens un pied-à-terre privé lors de ses déplacements dans le Puy-de-Dôme et empochait pour cela un loyer réglé par le comptable de la place Beauvau, et donc par le contribuable.

 

Ce sont les mêmes qui demandent aux citoyens de se serrer la ceinture et de faire œuvre de civisme …

Miroir … que leur renvoies-tu comme image …

 

* * *

 

Pour Natacha Polony et Roselyne Bachelot sur LCI, retirer l’immunité parlementaire à Marine le Pen pour s’être servi de photos atroces d’exécutions par l’EI n’aurait pas dû être, mais à l’opposé, que Paris Match publie des photos du procès Merah n’aurait pas dû être non plus.

 

Ces dames font du deux poids, deux mesures, les deux, Le Pen et Match sont dans le débord, donc, les deux doivent avoir des sanctions.

 

* * *

 

Quarante-sept ans après la mort du Général de Gaulle, ça se bouscule au cimetière pour l’anniversaire de sa disparition.

 

Laurent Wauquiez (LR), qui a fait plusieurs erreurs en parlant de celui qu’il est venu honorer, Anne Hidalgo (PS), sans oublier … Bernard Accoyer (LR), un FN, Florian Philippot ex-FN, … ce jour-là c’était du « tous à Colombey».

 

C’est à se demander si le gaullisme n’est pas devenu une religion pour les politiques qui ne font rien de celui dont-ils se réclament !

 

* * *

 

Sepp Blatter accusé d'agression sexuelle par la footballeuse Hope Solo.

La gardienne de but accuse l'ancien patron de l'UEFA de lui avoir pincé les fesses lors de la cérémonie du Ballon d'Or de 2013 alors qu’elle allait monter sur l’estrade.

 

Ridicule, bientôt si on caresse la tête de son chien, il pourra aboyer pour se plaindre de zoophilie !

 

* * *

 

Raquel Garrido a jeté l'éponge, cernée par les polémiques depuis des semaines, cette amie fidèle de Jean-Luc Mélenchon, dont elle était aussi l'avocate, a décidé de quitter La France insoumise... et la vie politique !

 

Sans regret … beaucoup d’autres devraient suivre son exemple, ça allégerait la politique !

 

* * *

 

Le montant alloué aux activités officielles de Brigitte Macron sera de 440.000 euros par an, pour l'emploi d'un directeur de cabinet, d'un secrétariat, et pour sa protection assurée par le Groupement de sécurité de la présidence de la République.

 

Brigitte-Macron

 

Dans le passé, c'est Bernadette Chirac qui a explosé tous les plafonds budgétaires, selon l'ancien député socialiste René Dosière. Le coût estimé de l'ancienne première dame, qui bénéficiait de 21 collaborateurs, se montait à ... 960.000 euros par an.

 

Pour elle-même elle ne bénéficiera pas de rémunération et n’aura aucun budget propre,  ces  moyens financiers seront sous le contrôle de la Cour des comptes.

 

* * *

 

En bref

 

Sébastien Chenu (FN) opposé à la levée de l’immunité parlementaire des élus.

Ce représentant qui parle au nom de Marine le Pen donne une vision bien éloignée de la parole au peuple en voulant l’enlever ainsi.

 

* * *

 

L’Elysée songe à regrouper les trois scrutins locaux - municipales, départementales, régionales – au cours des mêmes week-ends.

Très bonne idée, car  la mutiplication des élection rendent désertiques les bureaux de vote.

 

* * *

 

Guerre froide entre Christian Estrosi et Eric Ciotti.

Ce dernier a décidé de ne plus régler les factures de téléphone du maire de Nice, à cause de son rapprochement vers Emmanuel Macron, rapporte le JDD.

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

* * *

 

Crédit photo DR