La semaine politique sous tous les angles

 

L'édito du lundi

 

Petit tour informatif après 2 semaines d’absence !

 

PS … le débat !

Quand on a écouté les 4 candidats, qui veulent devenir premier secrétaire du parti le 29 mars, Luc Carvounas, Olivier Faure, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel, pour prendre la tête du PS lors du débat sur LCI, on peut se dire que l’évolution des idées est quelque peu en panne.

 

Il était temps qu’un homme de gauche, teinté de droite, ou inversement, prenne les rennes du pays, après on aime ou pas le personnage et sa politique, mais il met dans le fossé aussi bien l’archaisme de Laurent Wauquiez à droite, que la brochette du débat à gauche.

 

Lequel sera élu parmi ces mousquetaires, est-ce bien important de le savoir tant les idées mises sur le tapis n’ont pas vraiment donné envie de retrouver un PS à la tête du pays, mais ils peuvent encore évoluer vers le 21e siècle !

Pour l’heure le PS se cherche, va-t-il se trouver ?

Les élections intermédiaires, vu le nombre d’élus locaux, devraient faire impression, mais la réalité est que les électeurs ont décroché depuis 2015 et ont enfoncé le clou en ne se mobilisant qu’avec 6.36% à la présidentielle représenté par Benoit Hamon.

 

Olivier Faure, sans charisme, comme une marche arrière, un retour au Hollandisme.

Luc Carvounas, à la gauche du PS, marié à un homme.

Emmanuel Maurel, opposant frontal, image de l’ancien monde style Wauquiez.

S’il fallait faire un choix, on pourrait dire que Stéphane Le Foll est au-dessus du lot.

En résumé, on a plutôt ressenti un débat "du vide" d'idée.

 

* * *

 

Marine Le Pen seule candidate, vient d'être réélue Présidente du FN lors du Congrès de Lille.

Son père, Jean-Marie Le Pen a été écarté de la présidence d'honneur.

 

Son discours de clôture est l’exemple même du caricatural, saupoudré de citations et pimenté d’un retour sur le passé et le repli sur le soi-même, n’est pas à la hauteur de qui voudrait franchir les portes du pouvoir élyséen.

 

Pour le changement de nom, un vote des adhérents aura lieu au lieu de « Front National » elle veut « Rassemblement National », c’est beaucoup de bruit pour pas grand-chose, juste un effet de buzz.

Conservation de l’emblême de la flamme.

 

Ce week-end a été invité au congrès Steve Bannon, figure sulfureuse de l'«alt-right» américaine, ancien conseiller de Donald Trump qui voudrait créer une internationale populiste.

Il a trouvé sa conversation avec l'AfD (l'extrême droite allemande) fascinante et les élections italiennes (marquées par le carton de l'extrême droite) passionnantes.

On ne peut pas dire que tout cela soit enthousiasmant, mais donnerait plutôt le frisson !

 

* * *

  

Les camouflets à répétition d’Anne Hidalgo … zéro pointé en finances, en littérature, sur les voies sur berge, pour ces dernières, l'idée est bonne, mais la démarche pas constructive.

Après avoir fait illusion d’entrer dans le modernisme de Bertrand Delanoë, la maire de Paris doit se préparer à une seconde moitié de mandat difficile.

 

Elledit le bien, pense le bien, fait le bien … c'est ce que tente de promouvoir sa communication … le moins qu’on puisse dire … ce n’est pas une réussite !

La concertation n’est pas semble t-il sa méthode … elle serait plutôt décision au couperet !

 

* * *

 

En bref

 

Marion Maréchal Le Pen qui a parlé de la "théorie du genre" et de "l’euthanasie" devant les conservateurs américains, commence à ringardiser sa tante Marine à la tête du FN.

Malgré qu’elle dit ne plus faire de politique, son discours de 10 mns aux US ressemblait fortement à un projet présidentiel … sans le dire.

 

* * *

 

Aymeric Caron a dévoilé les contours d'un nouveau parti, le Rassemblement des écologistes pour le vivant (REV) pour le respect de la planète et de tous ses habitants, humains comme non humains.

L’idée est bonne, mais le personnage trop manichéen !

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

Crédit photo DR