La semaine politique sous tous les angles

 

L'édito du lundi

 

Manifestation … la bataille des chiffres

Au niveau national, la CGT annonce 500.000 personnes, soit l’équivalence des manifestations d’octobre 2017.

La police annonce 179.000 personnes.

L'AFP 198.000 participants dans toute la France.

 

Le collectif des médias quant à lui fait état de 47.800 manifestants dans la capitale, soit moins que les chiffres donnés par la CGT et par la police.

Les chiffres du collectif des médias, en recoupant plusieurs paramètres semble au plus près de la vérité, ce qui serait enfin un progrès pour éviter les chiffres farfelus envoyés ici ou là aux cerveaux des citoyens !

 

* * *

 

Nicolas Sarkozy … sa mise en examen

L'ancien chef de l'Etat qui nie les faits, a été mis en examen pour corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de fonds publics libyens.

Il a été placé sous contrôle judiciaire.

 

Précisions sur les termes :

La corruption passive signifie qu'il est soupçonné d'avoir reçu des fonds de la part de quelqu'un qui avait un intérêt à lui verser de l'argent.

Le recel de détournement de fonds publics libyens signifie que des indices montrent que Nicolas Sarkozy aurait pu détenir illégalement de l'argent public venu de Libye.

Le financement illégal de campagne électoral signifie que les juges considèrent détenir des éléments suffisants pour montrer que le mode de financement de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy n'est pas en accord avec la loi.

 

Nicolas Sarkozy

J'ai déjà beaucoup payé pour cette affaire … j'ai perdu l'élection présidentielle de 2012 à 1,5%. La polémique lancée par Kadhafi et ses sbires m'a coûté ce point et demi.

 

L'ancien chef de l'État a été placé sous contrôle judiciaire.

Il a l'interdiction de se rendre dans 4 pays, Egypte Tunisie Libye Afrique du Sud et n’a pas de le droit rencontrer 9 personnalités dont Claude Guéant, Ziad Takieddine, Brice Hortefeux …

 

* * *

 

La présidente du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), Roxane Lundy, annonce qu'elle quitte le Parti socialiste pour rejoindre Génération.s, le mouvement de Benoît Hamon.

De fait, ce départ acte le divorce symbolique entre PS et MJS.

On peut ne pas être en accord avec les idées de Benoit Hamon, mais au moins il ne joue de cinéma pas façon Mélenchon et n’emploie pas des phrases pour ne rien dire.

 

* * *

 

Thérapies de conversion LGBT

Les Républicains vont vendre leur siège parisien de la rue de Vaugirard, qu'ils continueront d'occuper comme locataires pour désendetter le parti et ainsi rembourser l'essentiel ces deux prochaines années

De 55 millions d'euros initial, la dette tomberai d'ici cinq ans autour de 10.

Le PS aillant fait de même avec son siège rue de Solférino, on peut se dire avec un humour noir, que LR et PS ont au moins un point commun … les dettes !

 

* * *

 

Monsieur Jean-Luc Mélenchon qui se dit sur BFM être pour la proportionnelle pour l’élection des députés, votera contre cette proposition de Macron lors de la modification de la constitution.

Où est la logique de ce personnage, à part être « monsieur de contre tout » ?

Lui qui critique les nantis, ou les politiciens de carrière, pense-t-il à regarder son passé.

Pour mémoire le tableau ci-dessous, qui ne lui donne pas un certificat d’amateurisme en politique, mais bien une carrière au long cours !

 

Jean-Luc Mélenchon

 

Ah miroir, toi qui reflète le passé !

 

* * *

 

L’humoriste sur France Inter, Charline Vanhoenacker a épinglé le député Alexis Corbière, à propos de son recours au statut d'auto-entrepreneur et sa rémunération pendant la campagne présidentielle de 200€ à chaque passage dans les médias pendant la présidentielle.

Ceci l’a passablement agacé :

Vous n'avez pas le droit de dire ça, vous n'avez pas le droit. Je paye des cotisations! C'est scandaleux ce que vous venez de faire … j'appelle ça du poujadisme!

Ce « monsieur » qui ne cesse d’épingler avec parfois un ton pas très aimable, n’apprécie pas qu’avec humour on lui dise quelque chose, désolé, il n’est pas  intouchable, il fait penser à son mentor Jean-Luc Mélenchon qui rejette les médias qui « osent » le critiquer ou lui poser une question gênante.

 

* * *

 

Après le tollé déclenché par l’ouverture de la première maison close de poupées sexuelles en silicone, après le vœu des élus communistes et Front de gauche au Conseil de Paris qui sera débattu ce mardi et les féministes qui dénoncent la culture du viol, la préfecture de police s’est dit « vigilante » ce lundi.

Cette première maison close de poupées en France a ouvert le 1er février dernier dans un appartement « lambda » de 70 m2 en rez-de-chaussée d’un immeuble du XIVe arrondissement. L’adresse est tenue secrète. Il y a trois chambres avec dans chacune, une poupée en silicone nue.

Si le PC et FDG  commencent aussi à jouer les « puritains », on aura bientôt un quatuor avec FN et LR qui ne sont pas non plus les plus ouverts sur les évolutions sociétales !

 

* * *

 

La baisse de leurs primes obsèques agace les députés.

Cet avantage pouvait grimper à plus de 18 000 euros, il est désormais fixé à 2 350.

Ce « bonus » post-mortem était attribué en cas de mort des élus, mais aussi de leur époux ou de leurs enfants.

Les ex de l’Assemblée nationale en bénéficiaient même après avoir quitté leur siège.

L’arrivée de la jeune génération d’élus bouscule les enracinés des sièges, et de ce fait, remet un peu les compteurs à zéro, ou en tout cas, plus dans la vie réelle !

 

* * *

 

Les députés d’opposition, de droite et de gauche, font front contre la limitation du droit d’amendement.

Et pourtant quand on voit sur des textes (de droite ou de gauche selon la majorité au pouvoir) des 5000 amendements déposés, style, le poids de la crotte d’un chien, en limiter le nombre reviendrai peut-être à des amendements plus « intelligents ».

La droite et la gauche sont sorties, elles ne trouvent que ça pour faire un effet de manche lors de la retransmission en direct du mercredi, et avoir un buzz pour les infos …

Déplorable !

 

* * *

 

En bref

 

Après avoir écouté Olivier Faure chez Jean-Jacques Bourdin, la conclusion est :

Nouveau venu à la langue de bois !

 

* * *

Francis Lalanne :

Emmanuel Macron prend aux pauvres pour donner aux riches.

Il serait temps d’arrêter ce style caricatural du locataire de l’Elysée !

 

* * *

 

Jean-Pierre Pernaut vole (encore) au secours de Sarkozy dans son JT de 13h.

On a l’habitude de son manque d’objectivité.

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

* * *

 

Crédit photos  DR