La semaine politique sous tous les angles

 

L'édito du lundi

 

Les français râlent toujours :

S’il n’y a pas décision … ils râlent

S’il y a des réformes molles … ils râlent

S’il y a des réformes en accélérées … ils râlent

Au lieu de râler, ils feraient mieux d’étudier le fond des projets, et non d’écouter les balivernes qui viennent dans tous les sens et qui dérèglent le jugement sur la réalité.

 

On peut dire ça depuis des lustres, ce n’est pas parce que c’est Macron au pouvoir, il y a eu la même chose pour Hollande, pour Sarkozy, pour Chirac, pour Mitterrand, pour Giscard

Ca a toujours été dur de réformer une France frileuse !

 

* * *

 

La SNCF serait le lieu où on fait le plus la grève en France avec 647 jours de grève pour 1.000 salariés.

Par rapport, le secteur marchand afficherait … 69 !

On peut avoir l’impression que certains ne veulent vivre que sur le passé, sur des acquis d’une autre époque, et un bordel total pour le citoyen lambda qui en plus paie avec  ses impôts les tentatives  d’éponger une dette abyssale.

Où est passé le service minimum, où est la vision des syndicats pour une modernisation du ferroviaire … ?

 

* * *

 

Si, lutter en démocratie contre un pouvoir c’est pendre au gibet une effigie du président de la république en place, ce n’est plus de la liberté, c’est de la connerie, ces « braves » qui ont fait ça à Nantes, devraient aller voir dans les pays dictatoriaux comment leurs manifestations seraient malmenées, si tant est, qu’ils puissent en faire.

Déclaration d’un porte-parole syndicaliste :

Il est plus que jamais nécessaire non seulement de le faire vaciller sur son piédestal et y compris de lui faire rendre gorge.

Honteux, propos d'un autre temps !

 

* * *

 

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche réalisé les 5 et 6 avril 62% des Français (62%) souhaite que le gouvernement aille jusqu'au bout de la réforme de la SNCF.

Une progression de 11% en une semaine.

 

* * *

 

Pendant que Marine Le Pen défend les cheminots, son compagnon, Louis Aliot, dénonce la « gréviculture » …

Double discours pour une réforme au sein du FN.

 

* * *

 

Olivier Besancenot se réjouit du bordel dû à la grève et espère que cela va s’amplifier.

Comment peut-on quand on est lucide se réjouir d’un tel bordel, dangereux comme on a pu le voir gare de Lyon.

Inconscience aveugle !

 

* * *

 

Olivier Faure et Benoît Hamon, les deux rivaux.

Anciens colocataires, ils sont désormais en bataille pour incarner l'avenir de la gauche.

 

Olivier Faure va officiellement succéder à Jean-Christophe Cambadélis à l'occasion du Congrès prévu à Aubervilliers et devenir le 13e patron du parti refondé à Épinay en 1971.

Benoît Hamon essai de structurer depuis juillet son mouvement Génération.s.

 

Benoit Hamon

 

Officiellement, le PS revendique un peu moins de 100.000, Génération.s un peu plus de 50.000.

Deux visions de la gauche non extrême, une molle, une dure.

 

* * *

 

Le cofondateur du Front national et eurodéputé Jean-Marie Le Pen, qui a été exclu du FN, a rejoint le parti européen néofasciste Alliance.

Cette formation politique est composée entre autres des partis néonazi allemand NPD, néofasciste italien Forza Nuova, d'extrême droite radical tchèque (DSSS).

L'eurodéputé est âgé de 89 ans.

 

* * *

 

Réformes de la constitution

L'exécutif a décidé de réduire de 30% le nombre de parlementaires et d'introduire une dose de 15% de proportionnelle pour les législatives à compter de 2022.

 

La baisse de 30% des parlementaires ramènera le nombre des députés à 404 et des sénateurs à 244 (contre 577 et 348 actuellement).

La proportionnelle devrait mieux se situer entre 20 et 30% pour avoir une vraie représentation des partis qui sont absents pour l’instant des assemblées.

Si c’est 15%, on pourra se dire que c’est un premier geste, mais insuffisant, cependant toujours mieux que les précédents présidents qui le promettaient sans jamais le faire.

 

* * *

 

La France a enregistré en 2017 un déficit public plus faible que prévu, à 2,6% du produit intérieur brut (PIB) au lieu des 2,9% officiellement attendus.

C'est la première fois depuis 2007 que la France repasse sous la barre des 3% de déficit exigée par les traités européens.

En 2016, le déficit s'était établi à 3,4% du PIB.

 

* * *

 

En bref

 

Rien n’est plus énervant que d’entendre les commentateurs avec leurs phrases anxiogène noircir le tableau, on dirait qu’ils se plaisent dans le pessimisme … il rêve du buzz magique !

 

* * *

 

Des étudiants en grève ont demandé que la note minimum de 10 sur 20 soit attribuée à tous lors des prochains partiels.

Là on croit rêver … pourquoi le bac d’office !

 

* * *

 

53% des conjoints auraient des aventures hors de leur couple.

 

* * *

 

Jean-Luc Mélenchon lance un appel à une marche anti-Macron le 14 avril à Marseille.

A quand une marche « anti-Mélenchon !

 

* * *

 

Cécile Duflot vient d’annoncer qu’elle quitte la politique.

Bof !

 

 

* * *

 

Emmanuel Macron va s’exprimer jeudi à 13h sur TF1.

 

* * *

 

Louis Aliot (FN) sur la proportionnelle aux assemblées :

Si c’est 10%, c’est ridicule.

Pourquoi dire une telle phrase, il n’a jamais été question de ce pourcentage.

C’est avec des déclarations de ce style que démarrent les fakes news.

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

* * *

 

Crédit photos DR