La semaine politique sous tous les angles

 

L'édito du lundi

 

Ce qu’il faut retenir des 2 interventions d’Emmanuel Macron dans les médias télévisés

Attaques à l’arme chimique en Syrie : « Nous avons la preuve »

Sur les réformes, il demande aux Français de lui « faire confiance »

Réforme ferroviaire : « On ira jusqu’au bout, dans le respect de chacun »

Santé : « On va mettre plus de moyens dans l’hôpital »

CSG : « Merci » aux retraités

« Toutes les petites communes ont eu leurs dotations maintenues »

« L’islam radical, ce n’est pas l’islam, mais c’est un problème »

« Je suis le Président de tous les Français. Les riches n’ont pas besoin d’un Président. Ils se débrouillent très bien tous seuls ».

La limitation à 80 km/h maintenue mais expérimentée pendant 2 ans

Réussite de l'opérartion en Syrie.

Duel de coqs entre Macron, Bourdin, Plenel, avantage au premier.

Beaucoup d’auto-future satisfaction … on verra à la fin du quinquennat le bilan positif ou négatif !

 

* * *

 

François Hollande à France 2.

En promotion pour la sortie de son livre Les leçons du pouvoir, il a été interrogé sur sa décision de renoncer à se présenter à un second mandat.

Anne-Sophie Lapix :

Auriez-vous battu Emmanuel Macron ?

François Hollande :

J'aurais pu mais je ne l'ai pas voulu.

Faut-il lui rappeler le peu d’intention de vote qu’il avait dans les sondages, il ferait mieux de se taire pour éviter de dire une telle bêtise, à moins que cela soit pour lui un moyen de se faire flageller.

 

Remenber

Sondage novembre 2016 .

pour Les Échos, Radio Classique et BFM TV

1er tour de l'élection présidentielle

 

François Fillon 30 à 31 %

Marine Le Pen 24 à 25 %

Emmanuel Macron 14 à 17 %

Jean-Luc Mélenchon 12 %

François Hollande 7 %

 

* * *

 

Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR) au Sénat, "ne pense pas voter" la réforme des institutions voulue par Emmanuel Macron.

Sincèrement, pas beaucoup de citoyens s’intéressent à ses propos.

 

On se souvient de son annonce de 300 000 personnes au Trocadéro pour soutenir Fillon, quand il n’y avait que 70 000 possible.

 

* * *

 

Gérard Collomb a poussé un coup de gueule de contre l’inconséquence des Insoumis et leur remise en cause permanente des forces de l’ordre.

La France insoumise et le Front national deviennent de plus en plus cousins germains.

 

* * *

 

Le président Emmanuel Macron a pour la première fois ordonné une opération militaire d'envergure en décidant de mener des frappes, avec Washington et Londres, contre le régime syrien de Bachar al-Assad.

Tous les présidents français sont décidemment des « va-t’en guerre », à croire qu’ils en oublient le dialogue ou la force des blocus !

 

* * *

 

En bref

 

À Marseille, Jean-Luc Mélenchon aux côtés des syndicats pour scander «stop Macron».

De toute façon à part vociférer et critiquer, il ne sait rien faire d’autre !

 

* * *

 

La cote d’Emmanuel Macron est supérieure à celle de François Hollande à la même époque de son mandat et comparable à celle de Nicolas Sarkozy.

 

* * *

 

François Fillon aurait  dépensé 50 000 € en jets privés en fin de campagne présidentielle.

Il faudrait calmer toutes ces dépenses des candidats, ils se sentent hors de nos soucis quotidiens !

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

* * *

 

Crédit photo  DR