Enfin … c’est le nom du dixième album de Michel Polnareff qui est dans les bacs depuis fin novembre, 28 ans après Kâmâ Sutrâ.

 

Michel Polnareff

 

Le nouvel  extrait de cet opus « tant attendu » s’intitule Grandis pas, une belle balade au piano, avec un soupçon de violons, qui  sent bon ce qui a fait son succès dans la fin des années 60.

 

Michel Polnareff

 

Le texte ressemble à un message à son jeune fils avec des notes et une voix qui résonnent  comme au temps de Love me please love me et d’Ame câline, mais aussi de Nos mots d'amour ou L'homme qui pleurait des larmes de verre.

 

Ame câline

 

Le premier extrait, L’homme en rouge,  dont Flash news avait parlé n’avait pas vraiment rencontré de public, ... mais l'album est dans la veine de Grandis pas, et il y a fort à parier que cette fois-ci ce ne sera pas le cas.

 

Grandis pas

 

Dix-neuf mois de studio à Bruxelles, une finalisation à Los Angeles, un budget de 5 millions d'euros … une attente interminable pour ses admirateurs ... mais le résultat est dans la lignée de Polnareff's (album de 1971), avec de belles plages musicales, des envols sur le fil de la lame, en résumé ... un retour gagnant !

 

Michel Polnareff

 

Tracklist

Phantom, Sumi, Grandis pas, Louka's song, Ophélie flagrant des lits, Longtime, Positions, Terre happy,  L'homme en rouge, Dans ta playlist (c'est ta chanson), Agua caliente.

 

Michel Polnareff

 

Le « roi » de la provoc des années 70 ... mais aussi le - roi - de la mélodie ... est au rendez-vous …  !

 

Liens articles

L'homme en rouge

Flashback sur ... 

 

Crédit photos DR