Jean Marais, né Jean Alfred Villain-Marais en décembre 1913 à Cherbourg, disparu en novembre 1998 à Cannes, était  acteur, metteur en scène, écrivain, peintre, sculpteur, potier et cascadeur.

 

Jean Marais

 

Jean Marais était un être délicieux, plein d’humour et d’humanité, il a commencé sa carrière comme figurant en 1933 dans 6 films de Marcel L'Herbier qui ne donnera  pas sa chance … à celui qui affichera plus de 100 millions de spectateurs.

 

Jean Marais

 

En 1937, il échoue au concours d'entrée au Conservatoire et étudie chez Charles Dullin, mais sa rencontre avec Jean Cocteau la même année, lors d'une audition pour la mise en scène de sa réécriture d'Œdipe Roi, marque le véritable début de sa carrière.

 

Jean Marais

 

Mais début timide au théâtre, car si les deux « Jean » sont devenus amants, le poète reste lucide sur la voix non maitrisée du jeune acteur … et il lui donne un rôle de muet dans un costume de bandelettes signé Coco Chanel ... sa voix deviendra rapidement ce timbre si particulier et si envoûtant.

 

Jean Marais dans un costume conçu par Coco Chanel et Jean Cocteau pour « L’oedipe roi » zu théâtre en 1937

Jean Marais dans le costume de Coco Chanel pour « Œdipe roi »

Méconnaissable, 1ère apparition sur scène en 1937

 

Après tout va très vite…  

Quelques dates au cinéma :

1938 . Cocteau lui écrit Les Parents terribles, succès immédiat, public et critiques.

1942 . il joue l'adaptation de Carmen.

1943 . il joue un Tristan moderne dans L'Éternel Retour de Jean Delannoy.

1944 . idole d'une génération malmenée par la guerre, il monte la pièce Renaud et Armide, victime d'une cabale à priori des collaborationnistes, il devient un symbole de résistance à l'occupant.

1944 . en août il s'engage dans l'armée française et rejoint la 2e DB du général Leclerc.

1946 . Cocteau lui offre son rôle qui deviendra légendaire dans La Belle et la Bête.

1947 . il triomphe dans L'Aigle à deux têtes signé Cocteau.

1949 . il devient Orphée sous la direction de … Jean Cocteau.

 

Jean Marais

 

A partir de 1950 il prend un virage cinématographique en tournant avec d’autres grands réalisateurs, entre temps, il aura fait craquer femmes et hommes avec son physique de jeune premier.

 

Jean Marais par Raymond Voinquel

 

1950 . Le Château de verre de René Clément.

1952 . il entre à la Comédie-Française en tant que … décorateur,  comédien et metteur en scène.

1954 . Le Comte de Monte Cristo (film devenu référence des aventures d’Edmond Dantès)

1954 . Si Versailles m'était conté... de Sacha Guitry.

1956 . Elena et les Hommes de Jean Renoir.

1957 . Nuits blanches de Luchino Visconti.

1959 . Le Testament d'Orphée de Jean Cocteau.

1959 . Le Bossu d’André Hunebelle.

1960 . Austerlitz d’Abel Gance.

1962 . Le Masque de fer d’Henri Decoin.

1964 . Fantômas d’André Hunebelle (il en tournera 3 avec Louis de Funès)

1970 . Peau d’Âne de Jacques Demy.

 

Jean Marais

 

De 1970 à 1998, il se tournera essentiellement vers le théâtre et la poterie, on ne le verra plus que dans quelques films comme Beauté volée de Bernardo Bertolucci en 1995 (sa dernière apparition sur grand écran).

  

Jean Marais

 

Théâtre

De 1937 à 1970 il jouera dans plus de 15 pièces comme :

La Machine à écrire de Jean Cocteau, Andromaque de Racine, Pygmalion de George Bernard Shaw, Deux sur la balançoire de William Gibson  …

 

Jean Marais

 

Entre 1970 et 1997 il en fera une passion :

1970 . Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand.

1973 . Tartuffe de Molière.

1975 . Les Misérables de Paul Achard d'après Victor Hugo.

1977 . Les Parents terribles de Jean Cocteau.

1978 . Le Roi Lear de William Shakespeare.

1981 . Du vent dans les branches de Sassafras de René de Obaldia.

1983 . Cocteau-Marais de Jean Cocteau (tournée mondiale).

1985 . Le Cid de Corneille.

1986 . La Maison du lac d'Ernest Thompson.

1988 : Bacchus de Jean Cocteau.

1989 . Hernani de Victor Hugo.

1993 . Les Monstres sacrés de Jean Cocteau.

1997 . La Tempête de William Shakespeare.

1997 . L'Arlésienne d'Alphonse Daudet.

 

Affiche La belle et la bête

Affiche La belle et la bête

 

Prix et récompenses

1945 . Croix de guerre

1951 : Victoires du cinéma français du meilleur acteur au Festival de Cannes.

1954 . Bambi Allemand du meilleur acteur international pour Le Comte de Monte-Cristo.

1955 . Bambi Allemand du meilleur acteur international pour Si Versailles m'était conté...

1956 . Bambi Allemand du meilleur acteur international pour Goubbiah, mon amour.

1986 . Officier de la Légion d'Honneur

1993 . César d'Honneur lors de la cérémonie des Césars.

1996 . Commandeur des Arts et Lettres.

 

Jean Marais reçoit un César d'honneur

 

Anecdotes

Il enregistre 3 disques : David et Goliath en 1968, Le Capitan en 1971 et On n'oublie rien en 1988.

 

On n'oublie rien

 

Depuis 2008 il existe la « Place Jean Marais » à Montmartre.

Il est un des rares acteurs de cinéma à avoir exécuté lui-même ses propres cascades.

Il écrit quelques livres dont : Histoires de ma vie, Contes, L'Inconcevable Jean Cocteau …

Ses mains ont façonné de multiples statues et poteries avec sa signature si reconnaissable.

 

Jean Marais

 

Il déclarera :

Je regrette amèrement de n'avoir pas consacré toute mon existence à servir Jean Cocteau au lieu de me préoccuper de ma carrière et d'aspirer à des succès éphémères.

 

Jean Marais et Jean Cocteau

Jean Marais et Jean Cocteau

 

Le webmaster :

J’ai eu la chance de croiser sa route, de passer des moments privilégiés avec lui, il était la gentillesse, l’humour, la douceur et la force.

 

Jean Marais

 

Il aura fini sa vie comme un patriarche regardant le monde de son œil amusé !

 

Jean Marais

 

Crédit photos DR