Droit à dormir avant de mourir contre droit à mourir.

 

Coup de gueule entête article

 

L'Assemblée nationale a approuvé la proposition de loi de Jean Leonetti (UMP) et Alain Claeys (PS)  qui autorise sous conditions le recours à une sédation profonde et continue jusqu'au décès pour soulager des malades en fin de vie, balayant d’un vote le droit à l’euthanasie.

 

Marisol Touraine – ministre de la santé :

Il ne faut pas brusquer la société française.

 

Les députés ne se sont pas mobilisés, et il s’en est fallu de 19 voix pour qu’une procédure baptisée assistance médicalisée active à mourir soit adoptée, ce qui est le vœu de 80 à 90% des français – selon les sondages -, mais voilà, les rétrogrades font et défont les majorités, et en sous-main arrivent à bloquer les lois sociétales souhaitées par presque l’ensemble des citoyens.

 

Euthanasie

 

Faut-il redire que la sédation c’est ne plus nourrir ni abreuver la personne qui « dort », mais qui dit qu’elle ne ressentira pas les spasmes, la faim et la déshydratation de son corps … et l’entourage qui verra ces ultimes ravages sur un être qui a déjà été bien maltraité par ce qu’il a subit auparavant, il est à savoir aussi, que l'être qui "parait-il" ne ressent rien ... revient parfois en état de semi-conscience et s'agite sur ce lit qui devient ainsi un endroit de torture !

 

STOP à cette barbarie autorisée !

 

Chacun doit avoir le droit de choisir sa fin de vie, ce n’est pas aux politiciens d’hier de dire ce que l’on doit faire pour soit demain, au crépuscule de notre existence.

 

La France était le pays des lumières, celui des innovations, il n’est plus qu’une ombre, un hexagone bercé d’habitudes.

 

Crédit photos DR