Il arrive parfois qu’écrire un article sur un artiste est vrai un plaisir, c’est le cas avec Måns Zelmerlöw, qui en plus, phénomène rare pour un chanteur étranger, a enregistré un titre … en français, il va de soi que Flash-News qui le suis régulièrement, ne pouvait ignorer Je ne suis qu’un homme adaptation de Should’ve Gone Home de son album Perfectly Damaged.

 

Måns Zelmerlöw - Should've Gone Home - Je ne suis qu'un homme

 

L’artiste suédois, chanteur, musicien, présentateur et danseur, véritable star dans son pays, vient donc essayer de rencontrer le succès dans l’hexagone en s’appliquant dans la langue de Molière.

 

 

 

Je ne suis qu’un homme (clip) 

 

Alors que Heroes, le titre qui lui a fait gagner l’Eurovision n’a pas bouleversé nos charts, ce qui est dommage quand on entend certaines « soupes musicales », son nouveau morceau aux résonnances pop électro aura peut-être plus de chance.

 

Måns Zelmerlöw pour Gay Times magazine

 

Il est aussi à la « une » (ci-dessus) de Gay Times Magazine chez nos voisins anglais.

 

Et maintenant (live)

 

On a pu le voir en concert en octobre à Paris où il a repris, comme il le fait d’ailleurs dans les autres pays, Et maintenant de Gilbert Bécaud où il déploie toute sa sensibilité et sa force de l’émotion, sur un arrangement stylisé Boléro de Ravel.

 

 Måns Zelmerlöw

 

Ci-dessous, un petit moment de folie avec lui sur Var ska vi sova i natt (Où dormir ce soir) ... débordant d'énergie ... il en casse le verre du plateau de télévision à la fin de son live.

 

Var ska vi sova i natt (live)


Depuis ABBA, la Suède ne nous avait envoyé personne, là, c’est un joli cadeau.

 

Måns Zelmerlöw

 

 

« Eurovision 2015 » avec Heroes

« Should've Gone Home » de « Perfectly Damaged »

 

Avec son The Heroes Tour 2015, aux résonnances très rock, c’est dans une ambiance de ouf entouré de ses excellents musiciens avec lesquels tout au long on sent une grande complicité, qu’il a offert un superbe concert dans la salle intimiste de La Maroquinerie de Paris avec 500 spectateurs, loin des stades de 10 ou 20 000 comme il a l’habitude d’en avoir.

 

 

Mans Zelmerlöw - The Heroes Tour

 

 

 

Avec le titre Hearts Collide, écrit et composé pour sa fondation en aide des enfants africains, il termine le morceau par RefugeesWelcome (bienvenue aux réfugiés).

Petite note d’humour quand il se prend en selfie avec les spectateurs.

 

En résumé, un concert qui envoie du son, de la lumière et du talent !

 

Nouveaux Articles ...

Måns Zelmerlöw avec « Hanging On To Nothing » adapté en « Rien Que Nous Deux

Flash sur ... Måns Zelmerlöw - un artiste hors norme ! 

 

Crédit photos DR