La Journée internationale contre l’homophobie la biphobie et la transphobie, se tient le 17 mai de chaque année.

 

Journée contre homophobie

 

Malgré le renforcement des politiques publiques et la multiplication des actions menées, les actes et propos LGBTphobes restent nombreux en France, une personne homo, bi ou trans est agressée tous les trois jours selon le Rapport annuel de SOS homophobie.

 

Il ne faut pas oublier tous ces pays plus ou moins loin de chez nous où les répressions envers la communauté gay peut aller jusqu’à la mort.

 

Journée contre homophobie

 

Quelques exemples de l’homophobie actuelle :

En Corée du sud le nouveau président défend les droits de l'Homme, mais pas ceux des LGBT.             

 

En Indonésie une peine de 80 coups de canne en public l'année passée avaient été requis contre deux homosexuels pour avoir eu des relations sexuelles.

 

Selon Novaïa Gazeta, les autorités de la Tchétchénie, où l'homosexualité est plus qu'un tabou, ont arrêté plus des dizaines de gays et incité leurs familles à les « tuer pour laver leur honneur ».

Des homosexuels tchétchènes ayant fui à Moscou ont affirmé avoir été battus et détenus dans une prison non officielle.

 

La responsable de la communication du réseau Russian LGBT Network explique :

Les personnes qui nous ont contactés ... sont terriblement effrayées, elles ne sont même pas sûres de pouvoir nous faire confiance et se demandent si nous n'allons pas les tuer.

 

Planète

 

Les exemples effrayants sont nombreux à travers le monde.

 

Tout ceci, hélas, pour rappeler que cette journée est importante pour des millions de gays persécutés sur notre planète.

 

Crédit photos DR