Après 37 ans de sieste, la Nasa rallume les propulseurs de Voyager 1 pour la première fois depuis 1980 … comme si elle avait été désactivée … hier !

 

Voyager-1

 

Le 5 septembre 1977, elle s’élançait de cap Canaveral avec l’ambition d’aller plus loin dans l’espace qu’aucun autre objet d’origine humaine avant elle.

 

A son bord un disque vinyle en plaqué or contenant :

. des informations sur Homo sapiens,

. la position de sa planète d’origine,

. une petite playlist de musiques classiques et traditionnelles.

. l’état de nos connaissances scientifiques fondamentales (à l’époque), il y a d’enregistré dans ses sillons de façon analogique 116 images, une quarantaine de sons allant du bruit des vagues à celui d’une voiture, des salutations en 55 langages, 90 minutes de musique et un message du président américain Carter et du secrétaire général de l’ONU.

Ceci pour accessoirement se présenter poliment à une civilisation extraterrestre technologiquement avancée.

 

Voyager 1

 

40 ans plus tard, Voyager 1 a franchi 21 milliards de kilomètres, elle est sortie du système solaire en 2012 et file dans l’espace interstellaire à près de 60 000 kilomètres/heure, elle devrait passer à proximité d’une première étoile dans environ … 40 000 ans.

 

Les instructions mettent dix-neuf heures et trente-cinq minutes à atteindre le vaisseau, avant que la réaction de la sonde ne mette un temps équivalent à revenir sur Terre.

 

Une aventure extraordinaire !

 

Crédits photos DR