Une incontestable révolution dans l’histoire de l’astronomie, une équipe de scientifiques a révélé la véritable et première image d’un « trou noir ».

Cette image, dévoilée par la collaboration Event Horizon Telescope (EHT), est la première preuve directe de l’existence des « trous noirs ».

 

M87 - trou noir

 

Ce premier monstre cosmique, dont la densité est 6 milliards de fois plus massive que celle du Soleil, débusqué au centre de la galaxie M87, se situe à environ 50 millions d’années-lumière de la Terre.

Si quelque chose, même la lumière, passe dans son entourage, elle est avalée et ne peut jamais ressortir, c’est la limite de non-retour ...

On ne peut pas voir un « trou noir ».

 

Ce que l’on discerne, la zone orangée autour est un disque d’accrétion, matière chaude, brillante, qui est petit à petit mangée par le trou noir.

Frédéric Gueth :

La matière est tellement chaude qu’avant de sombrer, elle rayonne sur certaines longueurs d’ondes électromagnétiques, à certaines fréquences.

 

Télescopes

 

Une collaboration internationale regroupant radiotélescopes et observatoires répartis autour du globe, ont permis de disposer le temps de quelques observations, d’un télescope virtuel de la taille de la Terre.

 

C’est Powehi, nom hawaïen, qui signifie « source sombre embellie de création sans fin » qui a été donné à ce trou noir.

 

Crédit photos DR