Quelques fois, il vaudrait mieux que les chansons n’aient pas de paroles tant elles sont bêtifiantes, certains artistes, ou qui se disent tels, ne font carrière qu’avec des débilités profondes … mais, s’il y a des acheteurs pour les encourager, ils seraient idiots de ne pas en profiter.

 

Les Onomatopées de Jean-Michel Adde

 

Flash-News a cherché et trouvé des artistes qui une fois dans leurs parcours ont enregistré des chansons sans paroles, juste avec des onomatopées, allons les découvrir ou les redécouvrir.

 

Françoise Hardy en 1971 sur l’album La question a enregistré Chanson d’O, titre empli de souffle.

Une certaine presse c’était déchainée contre elle en écrivant que c’était « trop érotique » ou « pornographique » ou que c’était du « sous Gainsbourg ».

 

Françoise Hardy - Chanson d'O

 

Ce morceau signé avec la guitariste brésilienne Tuca dégage une atmosphère de détente, d’où l’illustration qui a été faite avec la chanteuse qui réalise des mouvements de yoga.

 

Ringo alors qu’il caracolait à l’époque en tête des hits, avait surpris ses fans en interprétant en 1973 Tentation.

Au dos de la pochette on pouvait lire :

Lorsque Ringo nous apporta la maquette d'une chanson que nous avions décidé d'appeler Tentation, nous fûmes tout étonnés puis enthousiasmés car d'instinct il avait utilisé sa propre voix pour produire ce son étrange.

 

RINGO TENTATION

 

Le chanteur qui était à ce moment-là étiqueté « à minettes » changeait de registre ce qui déstabilisa ses aficionados, mais fut plus regardé plus positivement par la critique.

 

Michel Polnareff surpris les spectateurs de l’Olympia en 1972 avec le morceau intitulé La trompette, où il imita le son de la trompette bouchée uniquement avec ses cordes vocales, la prestation était à décoiffer, tant sa performance dépassait ce que l’on pouvait imaginer.

 

La trompette Michel Polnareff with Bill Coleman:La Trompette (The Trumpet)

 

Il fit aussi un duo avec Bill Colman (ci-dessus), l’un avec une trompette et l’autre … avec sa voix, joli moment d’anthologie musicale.

 

Ces trois morceaux démontrent que de vrais artistes peuvent faire de la création sans dénaturer une mélodie, juste avec des cordes vocales qui jouent sur des variations, alors qu’aucun mot n’est prononcé, est-ce que ce ne serait pas la solution pour d’autres qui mettent sur galette des choses insignifiantes une manière de nous éviter de les entendre.

 

Cet exercice est rare dans la variété, il était normal d’aller pour Flash-News d’aller faire une incursion dans cet autre univers musical.

 

L’illustration est la couverture du livre Les Onomatopées de Jean-Michel Adde paru aux éditions Voix littéraires en 2012.

 

Crédit photo DR