Stéphane Rousseau, né en 1966 au Québec, est un des rares humoristes à mener une carrière de chaque côté de l’océan sans se fourvoyer.

 

Stéphane Rousseau

 

Sur scène, il joue de sa séduction, de sa sensualité, de sa voix, de sa souplesse et de son empathie avec les spectateurs.

Voir un de ses spectacles c’est passer 2 heures de détente avec une écriture au couteau qui fait mouche à chaque phrase, le rire est là, loin des facilités de nombre d’humoristes, ou qui se disent tels, sans la vulgarité qui habite ceux qui manquent de talent et qui rient de leurs mots de peur que ceux qui sont venus les voir … n’en rient pas.

 

Stéphane Rousseau

 

Flashback

Après plusieurs années de tournée dans les bars québécois, il entame une carrière d'animateur radio sur les ondes de CHIK-FM, ses audiences lui permettent de se faire remarquer.

En 1988, il participe pour la première fois, au Festival Juste pour rire de Montréal.

 

En 1992, il présente son premier spectacle solo : Rousseau et reçoit en 1993 le prix Félix et  l'année suivante un Billet double platine.

 

Si j'étais une femme

 

Devant ce succès il enchaine avec en 1995 avec Drôle de Stéphane Rousseau.

En 2001, il reçoit deux Olivier :

Performance scénique de l'année,

Spectacle le plus populaire de l'année,

Dans la foulée, il  débarque en France pour jouer son spectacle au Bataclan à Paris.

 

Stéphane Rousseau

 

On le découvre aussi au cinéma dans Les Invasions barbares, superbe film de Denys Arcand pour lequel il reçoit le prix de Meilleur acteur.

 

Stéphane Rousseau - Franck Dubosc

 

Il enchaine 

la comédie musicale Chicago, le Casino de Paris,  une tournée dans les pays francophones, Modern Love (comédie musicale réalisée par Stéphane Kazandjian), il co-anime « La Nuit des Duos » avec Franck Dubosc, il est nommé « Homme de l'année » par le magazine Elle

 

Masculin Féminin

 

Il tourne dans Fatal de Michaël Youn,  et a un des rôles principaux dans Astérix aux Jeux olympiques.

 

Stéphane Rousseau

 

Mais Stéphane Rousseau n’est pas que l’image de l’amuseur, il a une part d’ombre familiale :

en 1978, à 12 ans, il perd sa mère suite à un cancer généralisé, en 2003, c'est son père qui disparait de complications dues à un cancer, en 2009, c'est sa sœur aînée qui succombe de cette maladie.

En 2010 il est nommé porte-parole de la Société de recherche sur le cancer au Québec, poste où il s’investit à fond.

 


Rico - version remaniée

 

Ce latin lover du nord amérique, qui dit aimer le rosé et la pétanque, qui se définit solitaire, sauvage avec un côté précieux, cet acteur, humoriste, est aussi peintre et a exposé de Québec à Paris, dans son style  influencé entre autre par Picasso et Miro.

 

Stéphane Rousseau

 

Stéphane Rousseau brise la glace

 

En résumé … difficile de ne pas succomber à son talent et … à son charme !

 

Crédit photos DR