La semaine politique sous tous les angles

 

L'édito du lundi

 

Marine Le Pen – Emmanuel Macron 

 

Marine Le Pen, a estimé que l'abattage des animaux de boucherie sans étourdissement préalable « devrait être interdit ».

Emmanuel Macron veut avec détermination relancer la place de la France en Europe.

 

Deux propositions qui pourraient se retrouver dans le programme de l’autre, mais qui ne semble possible que dans un sens !

 

Marine Le Pen refuse de laisser «un jeune trader balayer la nation française»... mais on peut aussi dire à l’inverse que des citoyens refusent de voir une démagogue-populiste entrer à l’Elysée.

Elle qui supprime son nom et celui de son parti sur son affiche de second tour !

 

* * *

 

Marine le Pen, Florian Philipot, David Rachline sont caricaturaux dans leurs interventions, en exemple Gilbert Collard :

Les ouvriers ne sont pas des putes comme les banquiers ! 

 

C’est dommage de voir un second tour avec des images où tout est déformé.

 

* * *

 

Nicolas Sarkozy s'active avec les ténors des Républicains pour préparer la bataille des législatives après la défaite de François Fillon qui a tiré sa révérence après avoir plombé son camp.

 

L’ex de l’Elysée n’en peut plus de partir et de revenir … un éternel « faux retraité » … où est le renouveau ?

 

* * *

 

Aux législatives le parti Les Républicains, qui se sent « sûr » de les gagner, a déjà choisi le premier ministre d’Emmanuel Macron s’il est élu ce sera … François Baroin.

 

On rêve, ils distribuent les postes avant même l’élection présidentielle … décidemment, la défaite de Fillon n’a pas donné une esquisse de leçon à LR, après ils vont s’étonner d’être rejeté par les citoyens !

 

* * *

 

Bruno Le Maire s'est positionné en faveur d'Emmanuel Macron dans l'optique du second tour de la présidentielle et … qu'il était prêt à travailler avec lui s'il était élu président de la République.

 

Bruno Le Maire, qui lors de la primaire de droite disait qu’il ne se rallierait à personne, mais qui le jour de la victoire de François Fillon le ralliait dans l’heure qui suivait.

Qui peut le prendre pour quelqu’un de sérieux ou de fiable !

 

* * *

 

Christine Boutin avait déclaré dimanche :

Emmanuel Macron, jamais! Lui, c'est la peste et le choléra.

 

Elle prône depuis :

Le vote révolutionnaire en faveur de Marine Le Pen.

En expliquant :

Voter Le Pen ce n'est pas adhérer aux idées FN mais c'est affaiblir EM.

Le vote révolutionnaire peut-être la réponse.

Le pompon de la phrase idiote :

Je suis contre Marine le Pen, je suis contre Emmanuel Macron, alors je vote … Marine le Pen pour contrer Emmanuel Macron.

 

Il vaut mieux rire des arguments ridicules de la passionaria de la Manif pour tous !

 

* * *

 

Frigide Barjot :

On a viré François Hollande en novembre, on aura son fils né de GPA avec Pierre Bergé en mai 2017.

 

Les extrêmes et leurs soutiens ont des mots qui, si on leur disait les mêmes s’offusqueraient, ils sont vraiment à zapper et à éloigner du pouvoir.

 

* * *

 

On peut douter de la carrure présidentielle quand deux candidats Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont Aignan mettent plusieurs jours avant de donner une position claire pour le second tour, laissant leurs électeurs dans le doute.

 

A l’arrivée Dupont Aignan soutient Marine le Pen et serait son premier ministre ... bien négocié pour le président de Debout la France.

Mélenchon dit juste dans une vidéo sur YouTube « Vous savez pour qui je ne voterai pas, on a vu mieux dans la bouche du représentant de-là France Insoumise !

 

* * *

 

Election présidentielle 2017

  

* * *

 

Sondage  

Emmanuel Macron . 59 à 60% 

Marine le Pen . 40% à 41%

(fourchettes d’après les enquêtes d’opinions de l’Ifop Fiducial – Odoxa- Elabe - Opinion Way)

 

* * *     

 

A gauche

 

Manuel Valls veut que le Parti Socialiste soutienne et participe à la majorité gouvernementale d'Emmanuel Macron si celui-ci est élu.

Il refuse que quiconque ayant soutenu le candidat de En Marche soit exclu du PS.

 

* * *

 

Jean-Luc Mélenchon ne dira pas pour qui il va voter au deuxième tour.

Heureusement qu’il n’a pas franchi le seuil du second tour, ce politicien est déplorable !

 

* * *

 

A droite

 

La Manif pour tous, mouvement en tête de la lutte contre le mariage de personnes de même sexe, prend position pour le second tour et appelle à voter contre Emmanuel Macron, candidat « anti-famille.

Il ne pouvait en être autrement pour ce groupe resté sur une vision du monde d’un autre temps.

 

* * *

 

Appeler à voter Macron ou non au second tour de la présidentielle … Alain Juppé qui a été clair dès le soir du premier tour en faveur du candidat d’En Marche en a assez des finasseries de son parti Les Républicains.

                                                                             

* * *

 

En bref …

 

La différence première entre Marine le Pen et Emmanuel Macron :

L'un c'est construit tout seul et l'autre a reçu « un parti » en héritage.

Cette dissemblance est énorme pour qui veut diriger le pays.

 

* * *

 

Comme on a pu le voir sur LCI mercredi, Jacques Attali devrait prendre sa retraite, hautain et méprisant, il ne livre pas une image positive de la politique.

 

* * *

 

Un cadre du FN veut créer un ordre « pour sanctionner » les journalistes.

En ce cas, on devrait aussi créer une sanction pour les insultes en meeting ou en interview par les politiques !

 

* * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

Crédit photo DR