Jean Rochefort né le 29 avril 1930 à Paris, y a disparu le 9 octobre 2017.

 

Jean Rochefort

 

Enfant rêveur, il fait des études médiocres avant d’entrer au Conservatoire national supérieur d'art dramatique où il fait partie de la bande Jean-Pierre Marielle, Philippe Noiret, Claude Rich, Jean-Paul Belmondo.

 

Sa première apparition sur écran date de 1955 dans Rencontre à Paris.

Depuis on a pu le voir dans :

Le Capitaine Fracasse, La Porteuse de pain, Angélique, marquise des anges, Les Tribulations d'un Chinois en Chine, Le Diable par la queue, Les Feux de la Chandeleur, Le Grand Blond avec une chaussure noire, L'Horloger de Saint-Paul, Un éléphant ça trompe énormément, Courage, fuyons, Le Château de ma mère, Barracuda, Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté …

 

En 2008, il préside la cérémonie des Césars, en 2015, il est président du jury du Festival du film britannique de Dinard.

 

En 2015, il revisite Madame Bovary version « boloss ».

 

Au théâtre il a joué une trentaine de pièces.

 

Jean Rochefort

 

Prix et Récompenses

1970 . Prix du Syndicat de la critique meilleur comédien pour la pièce Un jour dans la mort.

1976 . César du meilleur acteur dans un second rôle pour Que la fête commence.

1978 . César du meilleur acteur pour Le Crabe-tambour.

1982 . Festival des films du monde de  Montréal du meilleur acteur pour L'Indiscrétion.

1983 . Mystfest du meilleur acteur pour L'Indiscrétion.

1999 . Lauréat du César d'honneur pour l’ensemble de sa carrière.

2002 . Mostra de Venise : meilleur acteur pour L'Homme du train.

2003 . Prix Lumières du meilleur acteur pour L'Homme du train.

2004 . Ordre du Mérite agricole.

2006 . Prix Henri Desgrange de l'Académie des sports.

 

Sa passion équestre l'a amené à commenter les Jeux olympiques d'été de 2004, ainsi que la cérémonie d'ouverture, et les Jeux olympiques d'été de 2008.

 

En 2007, il s'engage dans le combat des Enfants de don Quichotte en faveur des SDF et devient en  2013 membre du comité d'honneur de l'Alliance anti-corrida.

 

Jean Rochefort

 

Un personnage distingué et élégant, qui a su donner une touche « british » au cinéma français comme par exemple dans « Désaccord parfait ».

 

Crédit photos DR