L’Edito politique sous tous les angles … survol de Flash-News

 

112666997

 

* * *

 

Le « Tous contre Macron » pour les Européennes, de Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon, de Laurent Wauquiez à Raphaël Glucksmann, s'est retourné contre ses instigateurs et permet au président, chose surprenante, de rester maître du jeu.

Un coup dur pour la droite et pour la gauche éparpillée façon puzzle ... comme aurait pu écrire Michel Audiard.

Le RN comme en 2014 est en tête, mais avec un score légèrement inférieur.

 

* * *

 

Le PC n’a pas fait d’éclat avec ses 2.49 %, mais Ian Brossat a apporté un vent de fraicheur à ce parti qui en a bien besoin.

Quand la nouvelle garde en réserve va-t-elle venir en avant-scène pour booster le plus ancien parti de France.

 

* * *

 

Jean-Luc Mélenchon, LFI, qui a espéré devenir le premier opposant à Macron, a ramassé une veste et s’est retrouvé à une poignée de voix du Parti socialiste à quelques dixièmes de voix.

Les disputes et les envies ont surgi immédiatement autour de la ligne du chef.

Avec 6.31%, Manon Aubry a réalisé trois fois moins que le score au premier tour de l’élection présidentielle.

 

Clémentine Autain, figure de la gauche radicale, a ouvert les hostilités estimant :

Ce qui est en cause, c’est la ligne politique.

Les ambitions, même si elles sont à mots couverts, voient le jour, pour l’heure, les Corbières, Ruffin ou Quatennens se font plutôt discrets.

 

* * *

 

Laurent Wauquiez, président LR, après le naufrage des élections européennes qui rappelle celui du PS en2017, se retrouve encerclé par des parlementaires et des maires, qui veulent essayer de sauver leurs peaux quitte à s’allier avec LREM lors des élections prochaines.

Laurent Wauquiez a démissionné de son poste de président de LR dans la soirée d'hier.

Que va-t-il se passer pour LR dans les mois qui viennent, explosion ou scission ?

.

* * *

 

Dans une tribune publiée dans Le Monde, Geoffroy Didier, du mouvement La France forte au sein de LR, porte un discours sévère sur son parti :

La droite s’est rabougrie dans un conservatisme sociétal et des combats d’arrière-garde.

Je propose que la droite se pose au moins la question de l’ouverture de la PMA, qui serait une avancée sociale comme le fut de fait le mariage pour tous, et avant le pacs, et encore avant l’IVG.

On dirait qu’il en a marre de jouer en second plan et qu’il veut prendre l’initiative du futur, quitte à changer d’avis sur certains sujets.

 

* * *

 

Les Gilets jaunes continuent inlassablement de se réunir le samedi avec comme slogans :

Justice sociale, justice fiscale, anti, anti, anticapitaliste, Macron démission …

Se rendent-ils compte qu’ils deviennent l’ombre d’eux-mêmes, que leur score aux européennes frise le ridicule avec 0.54%, qu’ils ne représentent pas le peuple français.

Il est rasoir de voir et d’entendre les meneurs, qui on peut se demander ce qu’ils ont dans le crane, en permanence sur les chaines infos !

 

* * *

 

En bref

 

* * *

 

Yannick Jadot se sent pousser des ailes, et voit en ligne de mire la présidentielle de 2022.

Qu’il fasse attention tous les écologistes visant l’Elysée après un succès électoral se sont envolés dans l’oubli.

 

* * *

 

Raphaël Glucksmann se voit malgré son score de 6.19% être le fer de lance du PS avec son groupe, Olivier Faure, reste dans son opposition totale à LREM.

La gauche de gouvernement est mal partie pour la suite !

 

* * *

 

Florian Phillippot avec ses 0.68% a disparu des radars sur les plateaux TV, comme quoi, la caricature ne sert à rien, Dupont Aignan en fait aussi les frais.

 

 * * *

 

Rendez-vous politique … au prochain édito …

 

Crédit photo DR